1,3 milliard d’enfants sont sans protection sociale dans le monde

Dans le rapport mondial sur la protection sociale publié par l'Organisation internationale du Travail (OIT), l'un des chiffres les plus marquants dans ce rapport concerne la protection des enfants. On apprend qu'1/3 des enfants dans le monde n'ont pas de protection sociale, causant pauvreté et mortalité.

Le tableau ci-dessus, présent dans le rapport de sur la protection sociale dans le monde, nous révèle que près de 35% des enfants n'ont pas accès à une protection. Fait peu surprenant, les pays du continent africain et asiatique, où l'investissement en matière de protection sociale représente pour la plupart moins de 10% des dépenses publiques en pourcentage du PIB, sont les plus touchés.  Aujourd’hui, l'UNICEF recense plus de 2,2 milliards d’enfants dans le monde.

0,1% du PIB pour les allocations familiales en Afrique du Nord

La protection sociale joue un rôle majeur dans la réalisation des droits des enfants à la sécurité sociale, et un niveau de vie adéquat. D'importantes disparités régionales sont à souligner quant au budget consacré aux allocations familiales. En moyenne 1,1% du PIB y est consacré, ce qui n'est pas suffisant pour l'OIT. Mais pour l'Afrique du Nord, il est de l'ordre de 0,1%  alors qu'à l'extrême opposé, 2,5% du PIB sont consacrés aux allocations familiales dans les Etats arabes et en Europe.

5,9 millions d'enfants de moins de 5 ans meurent chaque année

Le faible accès à la protection sociale dans les continents pauvres a évidemment de multiples conséquences, dont l'une des plus graves est la mortalité infantile en raison de la pauvreté. L'Organisation internationale du Travail révèle à ce sujet que 5,9 millions d'enfants de moins de cinq ans meurent chaque année, la plupart d'entre eux de causes évitables. Près de la moitié de ces décès sont à lier à la malnutrition. Plus de 161 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance.

L'OIT recommande de prendre en considération l'un des objectifs du Programme des Nations Unies, qui préconise la protection sociale universelle. "Les pays ont notamment la responsabilité de garantir à tous au minimum un niveau élémentaire de sécurité sociale, un socle de protection sociale (...). Si de nombreux pays ont déjà atteint une protection universelle, il convient d’intensifier les efforts pour étendre la couverture et garantir des prestations adéquates."

En Europe et Asie occidentale, les statistiques sont complètement différentes, vous l'imaginez bien. L'accès à la protection sociale concerne 87,5% des enfants. 

En moyenne, 1,1 pour cent du PIB est alloué aux prestations
à l’enfance et aux familles pour les enfants de 0 à 14 ans, ce qui révèle un manque d’investissement notable en faveur des enfants et affecte non seulement leur bien-être global et leur épanouissement sur le long terme, mais aussi le développement économique et social futur du pays dans lequel ils vivent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Seulement 2 chômeurs sur 10 dans le monde bénéficient d’aides effectives

Nous vous parlions précédemment du nombre important d'enfants sans protection sociale dans le monde. Alors qu'une hausse du nombre de...

Fermer