Seulement 5 des 17 objectifs de développement durable de l’UE montrent des progrès

Le Sommet social européen permet de revenir sur le programme de développement durable à l'horizon 2030 et ses 17 objectifs. Où se situe l'UE dans l'application de ces objectifs?

Nous vous signalions le retour du sommet social européen après 20 ans d'absence. C'est l'occasion de revenir sur la thématique du développement durable qui est un objectif très important pour l'Union européenne. Dans une publication, l'UE dresse un constat de son avancement face à ses objectifs. 

L'UE déterminée à jouer un rôle actif dans le développement durable

Le programme de développement durable à l'horizon 2030 avec ses 17 objectifs de développement durable (ODD) a été adopté par les Nations Unies en septembre 2015. Il a donné un nouvel élan aux efforts déployés au niveau mondial pour parvenir à un développement durable. L'Union Européenne se dit déterminée à jouer un rôle actif pour participer aux progrès et réaliser les 17 ODD.

La commission européenne avait d'ailleurs publié en novembre 2016, un dossier pour l'action européenne en faveur de la durabilité. Dans ce dernier, l'UE se félicite d'avoir "joué un rôle important dans la définition du programme mondial à l'horizon 2030". Elle développe également ses politiques pour contribuer à la réalisation des objectifs du programme. "Les ODD sont déjà visés par de nombreuses politiques de l'UE et intégrés dans l'ensemble des dix priorités de la Commission."

4 ODD ne peuvent pas être étudiés

Deux ans après, l'UE passe au constat grâce à un ensemble de 100 indicateurs qui lui permettent de savoir si oui ou non des progrès ont été réalisés pour chacun des 17 objectifs sur le court terme (les 5 dernières années). Et l'on observe que seulement 5 ODD ont montré des progrès significatifs sur 5 ans, notamment l’ODD 7 «Énergie propre et d’un coût abordable», l’ODD 12 «Consommation et production responsables» ainsi que l’ODD 3 «Bonne santé
et bien-être».

8 objectifs ne progressent pas significativement, notamment  l’ODD 4 «Éducation de qualité», l’ODD 1 «Pas de pauvreté», l’ODD 2 «Faim zéro» et l’ODD 5 «Égalité entre les sexes» alors même qu'une étude dévoilait il y a quelques semaines que l'espace public était un lieu d'inégalités entre les hommes et les femmes. Enfin, faute de données suffisantes, 4 ODD ne peuvent pas être étudiées... alors comment se rendre compte des progrès de l'Europe si elle ne peut pas constater les efforts fournis?

Par ailleurs, la Commission européenne a lancé une consultation publique sur la manière dont les sociétés de gestion d'actifs et les investisseurs institutionnels peuvent inclure les facteurs Environnement, Social et Gouvernance (ESG) dans leurs décisions. La Commission redouble d'efforts pour soutenir l'orientation des capitaux privés en faveur des investissements verts et durables. Cette consultation témoigne de l'engagement de l'UE dans le programme de développement durable à l'horizon 2030.

Il (développement durable) passe par la recherche du progrès économique tout en préservant l'environnement naturel et en promouvant la justice sociale. C'est pourquoi il constitue un objectif fondamental et transversal de l'Union européenne.

3 commentaires sur Seulement 5 des 17 objectifs de développement durable de l’UE montrent des progrès

  1. à la lecture de ces ODD on ne sait vraiment plus ce qu’est le développement durable.
    C’est devenu un tel fourre-tout en particulier social que ce qui est essentiel est appauvri, dilué dans un fatras de voeux certes pieux mais différents, corrolaires ..
    On a l’impression d’un dévoiement du concept. Dommage car cela ne peut que l’affaiblir.

  2. De nombreuses entreprises s’investissent en faveur des ODD. On peut notifier que certaines entreprises du SBF 120 font l’effort de s’intéresser à des objectifs qui ne progressent pas significativement, notamment l’ODD 5 “Egalité des sexes”, tels que les secteurs de la construction/immobilier/hôtellerie et les industries manufacturières.
    Mais certains secteurs sont mobilisés prioritairement sur les ODD en lien avec leurs activités, comme l’indique l’étude B&L évolution “Entreprises engagées pour les ODD : quelles pratiques se démarquent ?”.
    Les ODD sont un sujet important qui commencent à être intégrés par les entreprises, qui annoncent vouloir se mobiliser davantage pour les ODD à l’avenir, selon une enquête nationale. Même les plus petits acteurs économiques se mobilisent sur les ODD : les TPE/PME/ETI commencent aussi à se saisir du sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le Corps Européen de Solidarité : 340 millions d’euros jetés en l’air ?

La Commission Européenne s'est félicitée de l'accord trouvé par les ministres de la jeunesse pour doter le corps européen de...

Fermer