52,7 milliards d’euros d’impôts en plus pour les ménages depuis 2011

Les mesures fiscales adoptées entre 2011 et 2018 ont fait augmenter significativement le montant des prélèvements obligatoires pour les ménages. Une analyse du Coe-Rexecode (Centre d’observation économique et de la Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développe des Entreprises) constate l’évolution des impôts et le choc fiscal subi par l’économie française. Les ménages doivent payer 52,7 Mds d’euros supplémentaires depuis six ans.

 

Depuis 2011 et les nouvelles mesures fiscales nationales adoptées depuis la loi de finances de cette même année, le compteur fiscal n’a cessé de grimper. Le Coe-Rexecode prévoit l’amorce d’une baisse des impôts en 2018, qui profitera aux ménages.

Les impôts des ménages augmentent depuis 2011

Depuis 2011, où le compteur fiscal était fixé à 16,3 Mds d’euros, le cumul des mesures a provoqué son augmentation pour les années suivantes, comme le montre le tableau ci-dessus. Le compteur a connu un pic à 74,4 Mds d’euros en 2013, dont 34 Mds des prélèvements ont été acquittés par les entreprises et 39 Mds par les ménages. En 2018, la tendance commence à s’inverser, et les mesures fiscales adoptées jusqu’ici vont provoquer 58,8 Mds d’euros de prélèvements, en baisse de 9 Mds par rapport à cette année. On constate que depuis 2011, les prélèvements acquittés par les ménages n’ont fait qu’augmenter considérablement.

Les prélèvements vont baisser à partir de l’année prochaine

Les changements de politique économique survenus durant l’année 2017 dans un contexte mondial favorable, devraient permettre d’apprécier une baisse des prélèvements obligatoires en 2018. Ceux acquittés par les entreprises devraient passer de 8 Mds d’euros en 2017 à 2,1 Mds d’euros en 2018, alors que les ménages pourraient voir leurs impôts baisser de près de 2 milliards d’euros. Cela s’explique notamment par la suppression des cotisations salariales chômage et maladie en 2018. La mise en œuvre de nouvelles mesures inscrites dans le projet de loi de finances, si elles se confirment, permettront à l’horizon 2022 une baisse d’impôts de 4,8 Mds d’euros pour les ménages et 3,7 Mds d’euros pour les entreprises.

 

Les mesures déjà mises en œuvre par le gouvernement (ordonnances travail) et celles inscrites dans le projet de loi de finances pour 2018 (réforme de la fiscalité du capital notamment) augmenteront à moyen terme (cinq ans) le PIB potentiel et la perspective de croissance potentielle (taux de croissance du PIB potentiel).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Agnès Buzyn annonce un renforcement de la santé administrée

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a donné une longue interview au Journal du dimanche. Elle y précise son...

Fermer