À Paris, la droite selon NKM se prend une gamelle

À Paris, les résultats des législatives constituent une défaite cuisante plus encore pour la droite et NKM que pour la gauche et Anne Hidalgo. La leçon mérite d’être longuement méditée…

Il existait à Paris des circonscriptions où l’on croyait la droite indéboulonnable. C’était le cas dans le 15è arrondissement (13è circonscription) où Jean-François Lamour est battu par le chiraquien rallié à En Marche Hugues Renson. Certains contesteront sans doute l’appartenance complète de l’intéressé au renouveau, il n’en demeure pas moins que c’est bien sous l’étiquette présidentielle qu’il a battu un candidat LR. Et que dire de la 2è circonscription, probablement la plus bourgeoise de la capitale, où NKM, chef de file de l’opposition républicaine à Paris, se prend une gamelle monumentale (au sens figuré, après en avoir subi une au sens propre). 

La droite décomposée à Paris

L’ironie de l’histoire se situe probablement dans le 18è arrondissement, où l’habitué des désertions Pierre-Yves Bournazel combattait, en se réclamant d’En Marche et de la droite, Myriam El-Khomri, elle aussi En Marche. Si Bournazel a gagné, il ne remplumerait donc pas les rangs des Républicains à Paris. Pour NKM, qui s’était appuyée en son temps sur Bournazel, l’humiliation est forte. 

La droite disposait de 6 députés en 2012 à Paris. Elle en compte désormais 2 à l’issue d’une élection annoncée il y a un an comme imperdable. 

Le PS rayé de la carte à Paris

Parallèlement, le Parti Socialiste, qui comptait 10 sièges à Paris n’en compte plus aucun! Georges Pau-Langevin, ancienne ministre de Hollande, concourait en effet sous les couleurs d’En Marche face à Mehdi Kemoune, de la France Insoumise. 

Le Parti Socialiste a donc disparu à Paris… provisoirement en tout cas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Le Premier Ministre partiellement privé de cabinet par le Président de la République

La composition du cabinet du Président de la République vient d'être publiée par le Journal Officiel. Elle contient une innovation...

Fermer