Les administrateurs du RSI, ce corps intermédiaire qui bloque le changement

Temps de lecture : 1 minute

Cet article a été lu 11603 fois

Lu dans La Provence, ce jour:

Les administrateurs du RSI s’adressent aux candidats à la présidentielle

En visite à Marseille à l’occasion des vœux de la caisse Régionale du RSI Provence-Alpes qui recouvre 254883 assurés, le President national du RSI gérard Quevillon a annoncé qu’il adresserait d’ici une dizaine de jours des propositions aux candidats à la présidentielle sur “ce que nous voulons pour le RSI”. Convaincu de la pertinence de ce régime particulier aux indépendants, concernant leur retraite mais aussi leur assurance maladie, le Président de la caisse Provence-Alpes Francois Fantauzzo a rappelé “qu’Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen veulent le supprimer au profit du régime général, mais cela signifierait une augmentation de 30% des cotisations”. À l’inverse, “deux anciens premiers ministres, un de droite, un de gauche (François Fillon et Manuel Valls NDLR ) arrivent à la même conclusion : le conserver”. Le débat est ouvert et les administrateurs du RSI comptent bien y faire entendre leur voix.

M.-C.B.

Commentaire: l’intervention politique des administrateurs (désignés, rappelons-le) du RSI illustre très bien la dérive dont le système est la victime aujourd’hui. Initialement, le pouvoir politique crée une caisse de gestion que personne ne demande. Celle-ci dysfonctionne rapidement et les administrateurs se révèlent incapables de rectifier le tir. Malgré cette profonde incompétence, ils s’auto-proclament légitimes pour entrer dans la campagne électorale et peser sur les programmes des partis.

Ou comment les corps intermédiaires tuent la démocratie en lui mangeant sur le dos.

print

5 commentaires sur Les administrateurs du RSI, ce corps intermédiaire qui bloque le changement

  1. commerçante depuis 36 ans ,les 8 années passées avec le rsi ont été un cauchemar ! j’ ai reçu maintes et maintes fois la visite d’ un huissier sans jamais comprendre ce qui m’ arrivé .des cotisations réclamées et pourtant des notifications me disant que j’ étais créditrice ! des coups de téléphone des courriers restés sans réponse .des erreurs pour calculer mes cotisations trimestrielles avec des taux trés fantaisistes et enfin comme je demandais que l’ on revoie mon dossier un huissier m’ a fait saisir 3464,94euros sur mon compte bancaire sans. que personne ne me prévienne .ce sont de véritables terroristes qui s’ avérent étre trés dangereux et qui ne se soucient guére de leur cotisants .la rsi m’ a traité comme un voyou comme un délinquant méme en apportant des preuves de ma bonne fois nous perdons toujours face au rsi .si quelqu ‘un pourtant vérifier leur mode de calcul il y a de quoi avoir peur !c’ est ubuesque ! merci

  2. Je ne vois pas qu’elles propositions pourraient être faite le r si est mort et l intelligence des administrateurs est bien faible.
    D autre part ce sont ces mêmes personnes qu’ ils l on tue ainsi que des milliers de cotisans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Hamon-Valls, le candidat du « désir » contre le candidat du « réalisme »

Temps de lecture : 6 minutesArticle paru sur The Conversation sous la signature de Jacques Gerstlé. Au vu des déclarations...

Fermer