Agnès Buzyn se lance elle aussi dans le twist gouvernemental

Alors que le revirement est devenu la norme gouvernementale en matière fiscale, la ministre de la Santé Agnès Buzyn semble aussi tentée par cette étrange méthode qui consiste à sans cesse changer d'avis. 

Agnès Buzyn semble contaminée par la méthode instable d'arbitrage choisie par le gouvernement pour déployer sa politique. Sur le dossier vaccination comme sur le dossier du tiers payant, elle vient de multiplier les annonces divergentes, voire contradictoires. 

Vaccination obligatoire ou pas?

Alors que le Premier Ministre annonçait dans sa déclaration de politique générale que le nombre de vaccins obligatoires était porté à 11, Agnès Buzyn entreprenait de nuancer la décision.

Rapidement en effet, face aux polémiques sur ses liens d'intérêt passés avec les laboratoires pharmaceutiques, Agnès Buzyn a compris qu'il fallait proposer une solution alternative. Elle devrait donc intégrer une clause d'exemption pour les parents "objecteurs de vaccination". 

Tiers payant généralisé ou pas?

Hier, Agnès Buzyn a changé de doctrine sur la généralisation du tiers payant, mesure symbolique de l'ère Touraine. Dans un premier temps, la ministre a saisi l'inspection générale des affaires sociales pour expertiser la mesure, en annonçant qu'elle se verrait bien abandonner la généralisation. Selon le Canard Enchaîné, le Premier Ministre a appris cette décision par la presse et a peu apprécié... Il faut dire que si le tiers payant est détesté par les médecins, il permet de donner l'illusion d'une médecine gratuite. 

Donc, Édouard Philippe a exigé de la ministre qu'elle fasse contrition. Ce qu'elle a dû accepter. Le tiers payant est redevenu obligatoire à l'horizon 2018.

Faire et défaire...

Agnès Buzyn

Nous travaillons sur une clause d'exemption, c'est-à-dire si vraiment des familles s'opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d'éviter la vaccination. C'est compliqué juridiquement

1 commentaire sur Agnès Buzyn se lance elle aussi dans le twist gouvernemental

  1. ce gouvernement est veule et lâche comme les précédents et ne veut pas fustiger les migrants : les épidémies apportées par les envahisseurs sont mortelles à des degrés divers (à croire qu’ils ont été contaminés spécialement avant leur départ en tant que martyrs porteurs de virus létaux . . . diphtérie, tuberculose, gale et autres méningites + des gonorrhées inguérissables qui viennent d’apparaitre . . . )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Une note officielle propose d’élargir le champ d’intervention des complémentaires santé

Le Conseil d'Analyse Économique (CAE) publie une note proposant notamment d'élargir le champ d'intervention des complémentaires santé. L'idée serait de...

Fermer