Antisémitisme : le fils de Mireille Knoll renvoie le Crif à son intolérance

Ce mercredi 28 mars, une marche blanche est organisée en l’honneur de Mireille Knoll, rescapée du Vel d’Hiv, et retrouvée morte dans son appartement . Mais cet événement était entaché d’une polémique malvenue : le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) brillant par son intolérance avait interdit aux membres de la France Insoumise et du Front National de participer. Une exclusion qu’a vivement contestée le fils de la victime !

Alors que les images des récents attentats en France sont encore dans toutes les têtes, le temps du recueillement est venu car dans le même temps Mireille Knoll, une femme de 85 ans rescapée du Vel d’Hiv’, était sauvagement assassinée, probablement en raison de sa confession juive. Une marche blanche est organisée ce mercredi 28 mars en son honneur mais cette dernière est entachée d’une polémique au coeur de laquelle on retrouve le Crif. 

Le Crif récupère et politise l’événement !

Poignardée à onze reprises, Mireille Knoll a péri dans l’incendie de son appartement. D’après l’AFP, deux suspects ont été mis en examen. Dans le même temps, le Crif appelait à une marche blanche qui doit partir à 18h30 de place de la Nation à Paris, pour rallier l’avenue Philippe-Auguste dans le 11e arrondissement de la ville. 

Un rassemblement dont étaient exclus le Front National et La France Insoumise comme l’explique Francis Kalifat, président du Crif.

« La surreprésentation des antisémites tant à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite rend ces deux partis infréquentables. Les symboles de cette haine des juifs dans notre pays ne peuvent pas être présents ».

Francis Kalifat, invité mardi 27 mars sur RTL Matin

Daniel Knoll, fils de la victime, s’oppose à la position du Crif qui rétropédale 

Invité sur le plateau de BFM TV et RMC le lendemain, Daniel Knoll a fait preuve d’une position beaucoup plus ouverte en contredisant l’instance juive. Il a appelé « tout le monde, sans exception » à se rendre à cette marche blanche. Non sans lâcher une pique contre le Crif. 

Le Crif fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur à tout le monde. À tous ceux qui ont une mère. C’est insupportable de savoir qu’aujourd’hui, en France, quelqu’un peut mourir comme ça, de cette façon aussi affreuse.

Daniel Knoll, invité mercredi 28 mars sur BFM TV

Sur les réseaux sociaux, le Crif a reçu nombres de messages dénonçant sa position excluante dans un moment où l’unité est de rigueur. Persistant et signant, Francis Kalifat s’est expliqué à l’AFP.

Il faut clore la polémique. Ce que je ne souhaite surtout pas, c’est qu’il y ait une récupération politique de ce rassemblement, quelle qu’elle soit.

Francis Kalifat à l’AFP ce mercredi 28 mars

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils seront présents à la marche blanche, tout comme Marlène Schiappa et Christian Estrosi. 

Alors quand le président du Crif parle d’éviter toute récupération politique de l’événement en excluant certains partis, on se demande juste si ce n’est pas l’instance elle-même qui politise ce moment. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Travail dissimulé : elles vendent pour 2 millions d’euros de parfum non-commercialisable en dix ans

C'est un juteux commerce qui a été démantelé par le commissariat de Saint-Brieuc. La gérante de plusieurs parfumeries de grand...

Fermer