Après un pari perdu, la Coupe du Monde a coûté 7 millions d’euros à l’entreprise Vatti

Sponsor de l’Equipe de France, l’entreprise chinoise Vatti s’était engagée à rembourser tous ses clients qui opteraient pour la « formule champion » en cas de sacre des Bleus. L’opération coûterait près de 10 millions d’euros.

Il y a certains paris que des joueurs feraient mieux de ne pas passer. A la suite de la Coupe du Monde de football, on ne compte plus les initiatives plus folles les unes que les autres. Plongeons dans des rivières, ou encore tatouages loufoques. Mais il se pourrait que la palme soit accordée à l’entreprise Vatti.

Sponsor de l’Equipe de France, la société d’électroménager chinoise s’était engagée à rembourser les achats des clients qui opteraient pour la « formule du champion » en cas de victoire finale des Bleus.

Une opération à 10 millions d’euros 

Pour célébrer le titre de l’équipe de France, Vatti lance dès à présent son remboursement total.

Communiqué de l’entreprise Vatti

L’entreprise devait suivre avec la plus grande attention les résultats des joueurs de Didier Deschamps. Et on se doute bien que les dirigeants devaient être les plus fervents supporters de la Croatie lors de la finale.

D’après l’AFP, la formule a tellement rencontré de succès qu’elle a récolté près de 79 millions de yuans, soit 10 millions d’euros. A mesure que les Bleus se rapprochaient du titre, les stocks de Vatti se vidaient mais pas seulement. Les actionnaires sentant le mauvais coup se sont eux-aussi retirés. Résultat : l’action Vatti avait perdu près de 50% de sa valeur durant le Mondial.

Finalement, l’entreprise Vatti devrait plutôt bien s’en sortir. Pour Wang Lei, responsable de la marque, « avec la publicité et le remboursement de notre marque, on est forcément gagnant ». 

Le montant à payer pourrait être très important, mais il était prévu dans notre budget annuel. Les conséquences ne seront pas désastreuses pour nous.

Wang Zhaozhao, responsable de l’entreprise

On attend avec impatience les prochains résultats des Bleus à lors de la Coupe d’Europe de Football en 2020.

Un précédent : comment Mc Donald a failli disparaître lors des Jeux Olympiques de 1984

Sur le papier, l’opération commerciale avait tout du bon coup. L’enseigne de restauration rapide propose d’offrir à ses client un soda en cas de médaille de bronze d’un athlète américain, des frites pour l’argent et un burger pour l’or. En se basant sur les résultats des jeux d’Atlanta de 1976, les USA avaient obtenu 94 médailles dont seulement 34 en or, loin derrière l’URSS. Or en 1984, l’URSS boycotte les JO et les USA raflent 174 médailles, dont 83 en or ! Les clients se ruent dans les fast-food et l’enseigne passe tout près de la banqueroute. Il lui faudra plusieurs mois pour s’en relever. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Lafarge en Syrie : Fabius devant les juges !

Le cimentier franco-suisse Lafarge a été inculpé fin juin sous la rare accusation de complicité de crimes contre l'humanité. Un...

Fermer