Association des Paralysés de France: un lieu de souffrance au travail?

Cet article a été lu 2005 fois

L’association des Paralysés de France est-elle un lieu de souffrance au travail? C’est ce que soutient la CGT dans un tract qui mérite d’être lu:

Discrimination syndicale à l’association des paralysés de France

Nous ne laisserons pas faire !

Des piques scandaleuses contre le syndicalisme de luttes de classe !

Sur le site de l’association des paralysés de France à Orly, la nouvelle direction se comporte avec le plus grand mépris pour les salariés et dans la plus grande hostilité envers le syndicat CGT, avec la complaisance affichée de certaines organisations syndicales. Alors même que cette association type loi 1901 bénéficie de très importantes subventions publiques, puisque 80% des salaires sont rémunérés par l’État, la politique salariale est lamentable avec une très grande majorité des salaires à hauteur du SMIC. Certaines primes de polyvalence ont été unilatéralement supprimées par exemple. Les élus CGT s’engagent pleinement contre cela et contre la dégradation des conditions de travail des salariés. La réponse de la direction consiste depuis des mois à stigmatiser les syndicalistes CGT en multipliant les tracasseries : installation dans des locaux minuscules qui provoquerait la claustrophobie du plus zen d’entre nous, discours dévalorisant affiché auprès des clients démarchés par les cégétistes, hostilité affichée dans le cadre des Institutions représentatives du Personnel où nos camarades peuvent être insultés publiquement. Le pire étant sans doute un mail qui a fuité auprès du syndicat où le directeur explique que certaines activités ne peuvent être effectuées à proximité de nos élus CGT du fait de leur étiquette syndicale, mettant ainsi en cause leur probité professionnelle et leur honnêteté.

L’exigence d’une riposte forte !

Bien entendu cela a un impact sur les élus CGT d’APF qui ont, pour plusieurs d’entre eux, un dossier de souffrance au travail. Une de nos camarades Maryam a ainsi fait un burn out en juin dernier, et poussée à bout, elle a fait en décembre une tentative de suicide sur le lieu de travail après la énième provocation.

Trop c’est trop ! Qu’une association en grande partie financée par l’Etat et qui a pour fonction de venir en aide aux handicapés se comporte ainsi avec les élus syndicaux CGT est une honte ! En plus d’une éventuelle démarche juridique et d’un relais auprès des médias, nous devons riposter de la façon la plus forte avec une mobilisation puissante pour faire savoir à la direction que la CGT va lui faire passer le goût de la discrimination syndicale. Il faut souligner que les élus CGT ont le soutien des salariés qui constatent à la fois leur engagement pour les défendre et l’acharnement qui en découle.

Un rassemblement des salariés, des élus CGT d’APF renforcés par des militants CGT de tout le département serait un coup dur pour la direction.

Poursuivre notre campagne contre la discrimination syndicale !

Forts de la victoire syndicale obtenue par la lutte dans le cas de Laurent Pepe ou de la réussite de notre initiative du 17 décembre à Ikea Thiais, nous allons poursuivre inlassablement notre campagne départementale de lutte contre les discriminations syndicales.

Car encore une fois, sans libertés syndicales il n’y aura pas de conquêtes sociales !

Soyons nombreux le mardi 7 février 2017 à 11h30 devant le site d’APF
(Rue du 19 Mars 1962 à Orly, à proximité de la Gare des Saules, RER C)

document au format PDF:

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Fillon: l’incontournable nouvelle donne à droite

Ouf! doit-on se dire dans le camp Fillon! les révélations du Canard Enchaîné ne le sont qu'à moitié. On apprend que...

Fermer