Aux accueils du RSI, on sort les sacs de sable en prévision des troubles avec les entrepreneurs

Temps de lecture : 4 minutes

Cet article a été lu 28648 fois

D&E a évoqué la perte sèche que la LURA va causer en juillet pour les retraites des entrepreneurs. Dans les accueils du RSI, les salariés commencent à craindre le pire et demandent des mesures de sécurité spéciales en attendant les réactions des assurés. Une lettre ouverte de la CGT permet de mesurer les dégâts:

Lettre ouverte sur la situation actuelle et future des accueils du RSI

Monsieur le Directeur Général du RSI,

Monsieur le Directeur, attendez-vous qu’un drame arrive au RSI pour enfin vous intéresser à votre personnel ?

La CGT est surprise de la communication faite suite à l’agression d’une salariée de l’accueil de Toulouse.

En effet, dans votre message sur E-Média, ce que vous appelez pudiquement « incivilités » ne sont, tout simplement, que des agressions verbales ou physiques. Les conséquences sont graves pour les salariés qui en sont victimes mais aussi pour les témoins assistant à ces scènes de violence ! Les traumatismes subis seront durables voire irréversibles.

Vous parlez de situation inédite concernant le droit de retrait des salariés alors même que cette possibilité a été utilisée à de multiples reprises dans les caisses de Rouen, de Bordeaux dès le mois de mai 2015, etc… Nous vous posons donc la question : nos directeurs vous font ils remonter toutes les données sur les agressions qui ont lieu dans nos accueils ?

Le courrier de Mme Marisol Touraine ne démontre-t-il pas le manque de remontées auprès de notre ministère de tutelle des agressions subies quotidiennement par les salariés dans les accueils, au téléphone ou lors d’interventions extérieures auprès d’assurés (porteurs de projet, futurs retraités, actifs , …) ?

Il a donc fallu qu’un directeur s’exprime pour que nos problèmes soient pris en considération ! Et c’est bien là que le bât blesse ! C’est faire fi des nombreuses alertes que nous vous avons adressées concernant la situation dans les accueils !

Par les orientations des différences COG successives, les conditions de travail dans les services se dégradent.

· suppressions de poste · surcharges de travail dans les services · Mise en place d’applications non abouties · La LURA et ses conséquences pour les salariés mais aussi pour nos futurs retraités (attendez qu’ils constatent la perte d’une partie du montant de leurs pensions)

Aujourd’hui, la situation dans nos accueils est explosive et dangereuse !

· de nombreux accueils n’ont pas d’issue de secours, · les employés se sentent pris au piège comme des rats dans des box · Les mots très durs dans les médias des candidats à la Présidentielle Ce bilan de manque d’effectif, de surcharge de travail, d’applications qui ne fonctionnent pas correctement, d’absence de communication, de locaux inadaptés, …, que vous le reconnaissiez ou non, Monsieur le Directeur Général est le vôtre. Si des budgets ont été alloués à cette sécurité, il serait intéressant d’en établir le bilan car certains directeurs ont ouvertement exprimés le choix d’utiliser ce budget à d’autres priorités.

Rien de mieux que des exemples pour se faire comprendre, prenons les exemples suivants : Quimper où un seau d’excréments a été versé à l’accueil, à d’autres endroits : intimidation à l’arme blanche, et le summum a été atteint avec une charge explosive visant l’antenne de Bastia, etc.

Quelle réponse le RSI apporte-t-il ? Le silence …Ce silence dans les médias traduit un manque de considération pour le personnel malgré les « bonnes » paroles dans votre tchat. Cela ne coûte pas cher à l’institution et à l’Etat ! Aucun soutien salarial pour l’ensemble des cadres et salariés, nous éviterons d’aborder les augmentations de salaires indécents de nos directeurs qui ne sont pas confrontés directement à ces incivilités, mais qui déjà se sont vus remercier des efforts qu’ils devront effectuer par cette fusion.

Là aussi, par cette action, vous avez entretenu ce sentiment de frustration de votre personnel.

Malheureusement, l’image catastrophique du RSI transcrit dans les médias aura permis de libérer la parole des salariés et un gigantesque iceberg vous apparait, enfin, avec des violences quotidiennes dont certaines particulièrement graves.

Pour la CGT, il est urgent de mettre en place :

· les moyens nécessaires pour que les salariés soient en sécurité et une compensation financière pour ces salariés concernés

Enfin, nous demandons qu’à chaque agression, une plainte soit déposée par la direction des caisses régionales et soit signalée aux instances représentatives du personnel locales (CE et CHSCT) puis remontée à la caisse nationale. Une synthèse devra en être faite pour démontrer « aux pouvoirs publics » les conséquences désastreuses de leurs décisions politiques. L’information de ces agressions et les dépôts de plainte doivent faire systématiquement l’objet d’une large diffusion auprès des assurés, de la tutelle et des médias. Un communiqué de presse doit être effectué systématiquement informant les assurés de l’agression commise mais aussi du dépôt de plainte effectué pour qu’il devienne dissuasif.

La CGT vous interpelle à nouveau avant qu’un drame ne se produise et que nos accueils ne deviennent des lieux d’agressions permanentes verbales et physiques.

En ce qui nous concerne si un accident grave à un de nos collègues survenait vous seriez tenu comme responsable !

Pour le Collectif RSI Christine VERSTRAETE

print

3 commentaires sur Aux accueils du RSI, on sort les sacs de sable en prévision des troubles avec les entrepreneurs

  1. C est pas des sacs de sable qu ils leurs faudra . Ils vont nous rendre notre argent et la CGT aussi car comme voyous y a pas mieux . Alors syndicats, politiciens , cadres du RSI VOUS ALLEZ LE REGRETTER BANDE DE TUEURS

  2. Ah bon ! La CGT s’inquiète pour les salariés du RSI !Et est ce que Mr Quévillon (Syndicaliste de UPA)s’inquiète de ceux qui le payent grassement, en pensant aux suicides des indépendants, des familles éclatées, des drames financiers engendrés par sa responsabilité en tant que directeur national, dû aux diverses erreurs de calcul de cette merde qu’est le RSI ? Tout va mieux au RSI, 13% d’augmentation pour les cadres de cet organisme aux charges de fonctionnement digne d’une république bananière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Macron réussira-t-il le renouvellement des élites qu’il promet? par Eric Verhaeghe

Dans un discours prononcé hier à Albi, Emmanuel Macron s'est fait l'apôtre du renouvellement des élites, sans le dire clairement...

Fermer