Baisse des prix dans la grande distribution

Rentrée oblige, les prix dans la grande distribution entament leur baisse « traditionnelle » en septembre 2016 d’après l’Insee. Ils ont reculé de 0,3% en un mois et de 0,5% sur une année, quand ceux des produits de grande consommation progressent. Regardons de plus près les chiffres clés.

Mêmes variations d’indices des prix dans la grande distribution

Comparé à une base 100 en 2015, l’indice des prix dans la grande distribution étendue est supérieur à celui de la grande distribution en septembre 2016 :

indices-du-mois-grande-distribution

Les indices des prix dans la grande distribution ont respectivement baissé de -0,3% et -0,5% en un mois et sur une année aussi bien dans la grande distribution que dans la grande distribution étendue. Le repli est moins accentué pour toutes les formes de vente confondues : -0,2% après un léger rebond de 0,1% en août.

En revanche, les prix sont stables sur un mois (0%) et progressent sur un an (+0,8%) pour les produits de grande consommation vendus hors grande distribution. En comparaison annuelle, la grande distribution a enregistré des baisses continuelles des prix, mois après mois.

Stabilité du prix de la viande sur une année, mais net recul sur un mois

Les prix de la viande ont enregistré la plus forte basse en septembre 2016 par rapport à août de cette année :

indices-des-prix-dans-la-grande-distribution

Par glissement annuel, l’indice des prix des produits d’entretien, hygiène-beauté s’est fortement contracté par rapport aux autres biens de grande consommation avec -1%. Les boissons enregistrent une baisse des prix de même ampleur (-0,1%) par rapport à août et à septembre 2015.

Dans l’alimentation en général, les prix ont diminué de 0,3% sur un mois et de 0,4% sur un an avec une prépondérance de la baisse des autres produits (hors viande et boisson) en comparaison annuelle : -0,8%. Reste à savoir comment ces replis se répercutent sur le pouvoir d’achat des ménages et sur l’évolution de la consommation.

Pour l’heure, ce sont les producteurs (fournisseurs) qui en souffrent le plus, conséquence évidente des négociations tarifaires tombées à l’eau il y a 7 mois. Alors que le « soutien » du gouvernement via la modification du LME par la loi Sapin 2 tarde à venir, la guerre des prix entre les centrales d’achat piétine le prix de revient des agriculteurs et la crise agricole, elle, persiste

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Hollande devant le Conseil de l’Europe: son discours

Ce discours de François Hollande devant le Conseil de l'Europe date du 11 octobre 2016. Monsieur le Président, Monsieur le...

Fermer