Les Français prêts à tarifer l’assurance santé d’après le comportement

18 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

OpinionWay a réalisé le nouveau baromètre annuel santé de Deloitte. Les réponses en surprendront certains: les Français sont prêts à une tarification de la santé sur le comportement et sont déçus par la réforme du contrat responsable. Ils considèrent majoritairement que le recours à une surcomplémentaire individuelle est un choix pertinent… Le baromètre n’est pas encore publié, mais il suscite déjà de nombreux commentaires contradictoires dans la presse. Ainsi, le Quotidien du Médecin parle des « Français fiers de leur système de santé« , quand Le Parisien souligne qu’ils sont « de moins en moins satisfaits« . Il faut lire entre les lignes du sondage pour mesurer toute la subtilité des raisonnements qui y sont tenus. La surcomplémentaire individuelle comme solution inévitable Passons d’abord outre les considérations habituelles sur: êtres-vous contents de votre système de santé? qui ne veut pas dire grand chose. On notera seulement qu’en un an, le taux de satisfaction a baissé de 9 points (de 86 à 77%). Faute d’un débat national sur le sujet et d’une perspective de sortir du système actuel, cet effondrement du taux de satisfaction en si peu de temps en dit long sur le scepticisme français face aux grandes tirades des pouvoirs publics sur les […]

Escroqué de 7 000€, sa banque refuse de lui rembourser le préjudice !

18 mai 2018 Adrien Pittore 0

La Cour de cassation a cassé un jugement qui condamnait une banque à rembourser un client escroqué. Ont été mises en avant sa négligence et une faute grave résultant de son manque d’information sur les techniques d’escroquerie.  Peut-on être victime d’un mail frauduleux et se voir refuser toute indemnisation ? C’est en substance ce qu’avance la Cour de cassation dans un arrêt rendu le 28 mars dernier. Elle reproche une négligence grave de la part d’un client du Crédit Mutuel de Beauvais.  La banque dispensée de rembourser les dégâts  Comme des milliers d’autres utilisateurs, le client en question avait reçu dans sa boite mail un message qui reprenait les codes graphiques de sa banque. Seulement, ce dernier, mis en confiance, donne ses identifiants et offre le jackpot aux escrocs. Ce sont 2 731,98€ en opérations frauduleuses et 4 500€ de prélèvement sur son livret bleu qui disparaissent.  Constatant les virements, il contacte immédiatement sa banque et réclame le remboursement, considérant ne pas avoir été assez protégé. Habituellement, les banques remboursent les dégâts s’il n’y a ni faute ni négligence de la part des clients (article L. 133-18 du code monétaire et financier).  Et si la cour d’appel d’Amiens donne, en […]

[RGPD] Le droit à la portabilité des données limité à deux types de traitement

18 mai 2018 Leo Guittet 0

Plus que 7 jours avant l’entrée en vigueur du Règlement général relatif à la protection des données (RGPD). Alors que la loi qui adapte le droit français à ces nouvelles mesures sur la protection des données personnelles vient d’être adoptée par les députés, les entreprises sont en plein bouillonnement pour se mettre en conformité. Plusieurs détails du RGPD semblent encore nébuleux pour les professionnels, notamment la question du droit à la portabilité. A la question de savoir si ce droit s’applique à tous les traitements, près d’un répondant sur deux à nos questionnaires n’est pas au point. RGPD et portabilité des données : un droit sélectif Le RGPD crée le droit à la portabilité, c’est-à-dire que les individus dont les données personnelles sont traitées doivent pouvoir demander au responsable du traitement d’obtenir les données qu’ils ont fournies. Pour se conformer à cette obligation, les responsables du traitement doivent respecter plusieurs mesures prévues par le RGPD. Mais contrairement à ce que certains pensent, seuls deux types de traitement permettent d’appliquer le droit à la portabilité : le traitement fondé sur le consentement de l’individu, et le traitement fondé sur un contrat. Cette précision importante est prévue par l’article 20 du Règlement. […]

L’application amendes.gouv trollée par les internautes

18 mai 2018 Adrien Pittore 0

Lancée en 2015, l’application Amendes.gouv permet de régler ses contraventions depuis son smartphone. Disponible sur les différents stores, l’application « plus addictive que Candy Crush » déchaîne les utilisateurs.  En 2015, le gouvernement lançait l’application amendes.gouv qui permet aux usagers de payer leur(s) PV directement via leur smartphone. Un bon technologique qui permettait de dire adieu à la paperasse et aux timbres. Mais aussi une vraie alternative au site web amendes.gouv.fr.  Preuve que l’application est parfaitement rentrée dans les moeurs, elle a aussi eu droit à son lot de détracteurs, comme n’importe quelle autre appli. Disponible sur les différents stores, elle multiplie les commentaires des utilisateurs.  « Quel bonheur« , « simple, rapide, efficace« , « j’ai payé mon amende en conduisant« … Actuellement, l’application cumule 2 174 commentaires sur le Google Play et 1 200 notes sur l’Apple Store. Pour autant, elle ne culmine qu’a des notes respectives de 3,2/5 et 2,7/5. Petit florilège. Merci c’est révolutionnaire. Sérieusement avant je me demandais ce que j’allai bien pouvoir faire de 135e, j’hésitais entre faire les courses ou payer les factures. Mais grâce à vous j’ai trouvé ! Payer une amende de stationnement ULTRA GENANT en bas de chez moi. De plus l’application est très ergonomique je la conseille à […]

En Italie, la coalition pourrait baisser l’impôt sur les sociétés à 15%

17 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

La Ligue et le mouvement 5 Stelle devraient former un nouveau gouvernement en Italie. Les négociations sont longues et difficiles. La presse à publié le contrat de gouvernement qui devrait lier les deux formations (lire ci-dessous). Celui-ci pose l’hypothèse d’une baisse du taux d’impôt sur les sociétés à 15%. Italie: contrat de gouvernement entre 5 Stelle et la Ligue du Nord de Société Tripalio Le contrat de gouvernement entre la Ligue et 5 Stelle mérite d’être lu attentivement. Il comporte une trentaine de pages relativement détaillées sur l’ensemble des mesures qu’un gouvernement commun entre les deux partis pourrait prendre. On s’arrêtera sur les mesures fiscales et de finances publiques. Le gouvernement ne sortirait pas de la zone euro et se redonnerait des marges de conquête fiscale, avec un vrai choc passant par l’instauration d’une « flat tax » pour les particuliers et les entreprises. Les uns comme les autres verraient leurs impôts lissés à 15%. Pour les entreprises italiennes, ce choc fiscal pourrait constituer une véritable opportunité. L’Italie, prochain épouvantail de l’Europe? La presse française subventionnée a entamé sa grande oeuvre de dénigrement contre cette coalition jugée (forcément) populiste. Pour se faire une idée du torrent de feu qui promet de s’abattre […]

Pourquoi la France ne rattrapera jamais son retard dans les cryptomonnaies

17 mai 2018 Adrien Pittore 0

Le 16 avril dernier, la compagnie ARK Ecosystem a été longuement auditionnée par l’Assemblée Nationale dans le cadre d’une mission d’information sur les cryptomonnaie. Seulement, les résultats de cette réunion pourraient ne pas être à la hauteur des attentes. La crypto-nation française serait-elle enfin lancée ? Pas de certitude à ce sujet encore mais une chose est sûre : la question préoccupe de plus en plus les hautes sphères politiques qui n’hésitent plus à se renseigner sur le sujet. Ainsi, la société ARK Ecosystem a été longuement auditionnée par l’Assemblée Nationale dans le cadre d’une mission d’information menée par Eric Woerth. Une salle vide, un président perdu… Dès les premières secondes de la mission, on sent bien que les résultats risquent de ne pas atteindre les objectifs fixés, à savoir aider le gouvernement à comprendre ce que peuvent apporter les cryptomonnaies mais aussi la technologie blockchain. Première déconvenue, comme le dit si bien Eric Woerth, la salle de réunion est presque vide. L’inconvénient de programmer cette mission d’information au même moment qu’un débat sur la situation en Syrie. Le calendrier du président à ses réunions que les parlementaires ignorent. Et puis il y a aussi cette première prise de parole […]

Les souffrances des esclaves de la dette commencent, par Simone Wapler

17 mai 2018 Redaction 0

Cet article provient du site La Chronique Agora. Le resserrement monétaire de la Fed commence à produire ses effets. Les taux montent et les taux de défaillance commencent à embrayer. Les taux montent… C’est lorsque les taux montent que les déficits et les dettes – qui n’avaient pas d’importance jusque là – deviennent douloureux. Le gouvernement américain emprunte désormais à 10 ans à 3,08%. Les rendements du bon du Trésor US à trois mois s’approchent de 2%, comme en 2008.  Qui se souvient encore de la dernière remontée des taux ? La Fed a pratiqué le resserrement monétaire de 2004 à 2006 – et à un peu plus de 5% sur ses taux directeurs, les défauts de paiement se sont multipliés et la pyramide de dettes s’est finalement effondrée, comme le rappelle Bill Bonner. Les contribuables, esclaves de la dette publique Un peu d’arithmétique élémentaire : si un pays est endetté à hauteur de 100% de son PIB et que la croissance de son économie est inférieure au taux d’intérêt moyen de sa dette, il va être difficile à ce pays de prétendre qu’il peut honorer sa dette. Les esclaves de la dette publique – les contribuables – seront appelés à la rescousse. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, […]

Présidence du MEDEF: nouveaux abandons dans la course, duel serré entre libéraux et sociaux-chrétiens

16 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

Jean-Charles Simon et son binôme Vincent Charpin ont annoncé ce matin qu’ils renonçaient à se présenter à la présidence du MEDEF. Après quelques propos amers sur le manque d’équité du processus électoral, ils se rallient à la candidature de Geoffroy Roux de Bézieux. Le projet libéral de ce dernier devrait rapidement entrer en collision avec le projet plus social chrétien d’Alexandre Saubot. D’autres désistements sont annoncés… Après le regroupement des candidatures de Fabrice Le Saché, de Patrick Martin et de Claude Brajeux, courant avril, la peu passionnante campagne pour la présidence du MEDEF connaît un nouveau tournant: le retrait de deux candidats étiquetés libéraux, qui ont porté des propositions particulièrement détonantes sur la réforme du paritarisme. Les propos assez amers développés dans le communiqué de presse sur le manque d’équité de la campagne soulignent le malaise récurrent lié au manque de transparence qui caractérise l’élection à la présidence. On rappellera en effet que l’élection est majoritairement décidée par les grandes fédérations, après un avis du conseil exécutif… récemment recomposé par Pierre Gattaz. Au passage, les observateurs considéraient que les propositions de Jean-Charles Simon et son manque régulier d’aménité dans les débats laissaient plus de place à un choix alternatif en […]

Le MIT publie son plan pour « détruire le Bitcoin » !

16 mai 2018 Adrien Pittore 0

Le 24 avril dernier, l’article « Let’s destroy Bitcoin » était publié dans la MIT Technology Review, la revue scientifique de la célèbre Institut Technologique du Massachusetts. Y sont dévoilés trois idées pour détruire le Bitcoin. « Trois façons de faite tomber le Bitcoin, de le rendre insignifiant ou de le co-opter« . Voici les premiers mots de l’article provenant du MIT, qui ne laisse que peu de place au suspens quant à son contenu. « Première option : la prise de contrôle gouvernementale » Ainsi, la première option présentée par l’article serait la création de cryptomonnaies étatiques. En sommes, il est question de paiement d’impôts automatisés via le retrait de devises directement dans les portefeuilles des citoyens. D’après le MIT, la présence d’une cryptomonnaie nationale permettrait la disparition des devises classiques. Au rayon des avantages, on retrouve par exemple la fin des transactions intermédiaires en devises classiques qui mobilisent des ressources mais aussi une facilité de paiement pour l’usager. La suppression de ces postes de dépenses entraînerait donc une baisse des coûts pour l’usager. Une telle solution a-t-elle un soupçon de chance de voir le jour ? Si effectivement elle paraît attirante, elle entre en opposition directe avec la nature des cryptomonnaies. Ces dernières ont […]

Reste à charge zéro en 2020, démarche qualité au SAMU, gestion de l’épidémie de dengue à la Réunion: les dernières nouvelles de la santé

16 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

La ministre Buzyn a évoqué hier avec les organismes complémentaires la question du reste à charge zéro. La discussion a porté sur le calendrier de mise en oeuvre de la mesure. Les fédérations professionnelles ont réclamé un report de la réforme au 1er janvier 2020, le temps d’intégrer le dispositif dans les contrats. En outre, elles ont plaidé pour un recours accru aux réseaux de soins. Buzyn fera-t-elle en bout de course le même flop que Touraine avec le tiers-payant généralisé? Rien ne l’exclut. En l’état du dossier, personne ne conteste vraiment les options présidentielles sur le sujet, mais tous les acteurs du dossier sont debout sur le frein pour retarder le plus possible leur réalisation. En l’espèce, la proposition des organismes complémentaires de renforcer les réseaux de soin à partir pour favoriser le reste à charge zéro ne devrait pas tarder à faire bondir les médecins de ville. Ceux-ci vouent en effet une haine inextinguible à ces réseaux qui encadrent leur pratique professionnelle. Tout laisse à penser que les polémiques vont enfler sur le sujet dans les mois à venir. Buzyn veut une démarche qualité pour le SAMU Après le drame de Strasbourg évoqué dans nos colonnes, la ministre […]

1 30 31 32 33 34 171