France : Le salafisme… Bientôt considéré comme une secte ? suite et fin…

18 juillet 2018 ptilly 0

Pour lutter contre le salafisme,  M. Bernard CAZEAU, présentait Lundi 9 juillet, le rapport de la commission d’enquête sénatoriale sur l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique. Voici la 4° partie de notre synthèse. Lisez aussi : 1ère partie, 2° partie, 3° partie et 4° partie. Comme le reprend Majid Oukacha : Les chiites considèrent donc que le pouvoir légitime revenait de droit au descendant direct du prophète, Ali, alors que les sunnites ont jugé préférable de suivre Abou Bakr, l’un de ses fidèles compagnons. Bien sûr, les us et coutumes entre les deux courants sont bien différents, mais ils s’accordent sur deux choses : tous ne croient qu’en un Dieu unique et respectent cinq piliers communs de l’Islam. Et sur les deux assertions fondamentales suivantes : Il n’y a de Dieu que le Dieu Allah et Muhammad est Son prophète. En dehors de cette double-assertion, tout autre élément qui concerne la religion islamique s’avére en effet être un potentiel sujet à dissension parmi les Hommes qui voient en le livre du Coran un message divin à leur attention. Sunnisme, chiisme, soufisme, kharidjisme… Ces différents courants de pensée du Monde musulman sont eux-mêmes subdivisibles en une infinité de sous-branches religieuses au sein desquelles on trouve, entre […]

Élection présidentielle au Mali… Contexte sécuritaire tendu !

12 juillet 2018 ptilly 0

24 candidats à l’élection présidentielle au Mali sont officiellement entrés en campagne ce samedi 7 juillet. Les deux candidats à suivre sont le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta et son grand rival Soumaïla Cissé, chef de l’opposition. Pour contrer les deux ultra-favoris, les challengers tentent de s’imposer. C’est le cas d’Hamadoun Touré, un ancien fonctionnaire international. Modibo Sidibé, ancien Premier ministre, ou encore Oumar Mariko… D’autres encore font figure d’outsiders : Cheick Modibo Diarra, astrophysicien de la Nasa et ancien Premier ministre de transition en 2012. Sécurité & transparence !   C’est dans un pays sous état d’urgence, en proie à des violences djihadistes et à des tensions intercommunautaires qu’ils vont devoir convaincre les Maliens de leur donner les clés de la présidence pour les cinq prochaines années. Acheminement du matériel électoral, transparence du vote, déplacement des candidats, soutiens des populations ou des chefs religieux, place de la communauté internationale… les défis que pose l’organisation même du scrutin sont immenses. Au Mali, des morts chaque  jour  ! Il y a cinq ans la France intervenait pour bloquer l’offensive des djihadistes. Depuis, la situation est figée et le pays reste sous la menace des islamistes qui multiplient les coups de main. Pour le journal l’Opinion : « l’année 2017 […]

Réforme des retraites : maintien de régimes spéciaux mais risques pour les réversions ?

22 juin 2018 Redaction 1

Le Président de la République ayant promis d’engager une profonde réforme des retraites en 2019, les propos que les représentants de l’Etat chargés du dossier peuvent tenir à ce sujet sensible sont épiés et donnent lieu à de nombreux commentaires. Ces dernières semaines, deux enjeux ont notamment fait parler d’eux : l’avenir des régimes spéciaux et celui des pensions de réversion.  Vers un maintien de régimes spéciaux de retraite Emmanuel Macron l’a affirmé au printemps dernier : le principe fondamental de la future réforme des retraites qu’il entend mener sera d’assurer que chaque euro cotisé donnera lieu « aux mêmes droits » pour les cotisants. A priori, ce principe implique une uniformisation poussée, sinon totale, des régimes de retraite auxquels cotisent les Français, quel que soit leur statut professionnel. Dans le cas de la France, où coexistent depuis longtemps de nombreux régimes spéciaux de retraite, une telle évolution constituerait une remise à plat radicale de la politique des retraites.  Prenant peut-être peu à peu conscience des problèmes posés par l’harmonisation des régimes de retraite, les dirigeants de l’Etat semblent, depuis cette annonce du Président de la République, chercher à réduire quelque peu la voilure. Ainsi, dès la fin du mois de mai, Jean-Paul […]

Vers une relance des négociations nationales interprofessionnelles en septembre ?

12 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Comme Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, il y a quelques jours lors du 49ème congrès confédéral de son organisation, Pascal Pavageau, le secrétaire général de la CGT-FO s’est exprimé hier en faveur de l’établissement d’un agenda de négociations spécifique aux organisations patronales et syndicales. Un souhait qui pourrait tout à fait en rester un. Pascal Pavageau pour plusieurs ANI S’exprimant hier sur BFM Business à propos de l’élection à la présidence du Medef, Pascal Pavageau a souhaité mettre la pression sur le successeur de Pierre Gattaz. « Je lui ferai la demande de le rencontrer très rapidement » a-t-il en effet indiqué, précisant qu’une telle entrevue aurait lieu afin d’engager « dès le mois de septembre » des « négociations interprofessionnelles » avec « l’ensemble des organisations syndicales et patronales ». Le patron de FO a cité plusieurs thèmes qui pourraient faire l’objet de telles négociations : le « télétravail », la « santé au travail » et le « retour à l’emploi des travailleurs handicapés ». Pour M. Pavageau, cette démarche est celle d’une affirmation paritaire contre le gouvernement : « je pense que les interlocuteurs sociaux doivent retrouver la table de la négociation interprofessionnelle au niveau national sans attendre quoi que ce soit de la part du gouvernement » a-t-il ainsi […]

Fusion des branches : un nouveau calendrier gouvernemental (tout aussi exigeant)

5 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Comme Les Echos l’ont annoncé il y a quelques jours, le gouvernement vient de revoir son calendrier relatif à la fusion des branches professionnelles. En apparence, il accorde de longs mois supplémentaires aux partenaires sociaux pour finaliser les rapprochements professionnels. En réalité, il n’en est rien : le calendrier gouvernemental demeure tout aussi exigeant que le précédent. Vers un été plus tranquille que prévu pour les branches Certes, contrairement à ce que permet la loi El Khomri, le gouvernement a annoncé qu’il n’entendait pas, dès le 8 août prochain, procéder unilatéralement aux fusions de branches qu’il estimerait opportunes. Les responsables des organisations patronales et salariales peuvent donc respirer : le schéma maximaliste du ministère du Travail, qui prévoyait que la France ne compterait plus à la fin de l’année que des branches d’activité d’au moins 30 000 salariés, est abandonné. Pour les responsables du ministère, la priorité est désormais plutôt de mettre l’accent sur la transformation des OPCA – récoltant les fonds de la formation – en OPCO – désormais chargés d’organiser les compétences des salariés – et la diminution de leur nombre. Initialement prévue pour le 1er janvier 2020, la fin de ce chantier est avancée au 1er janvier 2019. Ménager les […]

A la CFDT et à la CGT, on croule de moins en moins sous les adhérents

17 mai 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Coup sur coup, deux informations relatives aux nombres d’adhérents de la CFDT et de la CGT ont été publiées dans la presse hier. Déjà relativement peu investies par les salariés, les deux premières confédérations françaises le sont surtout de moins en moins. A la CFDT, – 30 % ! Alors que le congrès confédéral de la CFDT doit se tenir à Rennes dans quelques semaines à peine, Laurent Berger, son secrétaire général appelé à se succéder à lui-même, a annoncé de nouveaux chiffres d’adhésion, calculés selon une nouvelle méthodologie. Si, aux dernières nouvelles, la CFDT annonçait fièrement quelque 860 000 adhérents, ses nouveaux calculs ont révélé que l’optimisme avait trop longtemps été la règle. En réalité, la centrale ne dénombre plus que 623 802 adhérents. Le décompte, à l’adhérent près, est probablement censé laisser l’impression du sérieux. En tout cas, c’est, mine de rien, une baisse de 30 % que Laurent Berger a annoncé. A la CGT, – 30 000 ! Du côté de la CGT, la douche apparaît, certes, un peu moins froide. D’après Les Echos, la centrale historique française a perdu 30 000 adhérents en quatre ans seulement. Un résultat honorable. Annonçant un peu plus de 695 000 adhérents en […]

Réforme ferroviaire : reprise des négociations sur la convention collective

15 mai 2018 Mickaël Ciccotelli 1

 0 Commentaire Si, jusqu’à présent, la réforme ferroviaire n’a pas été menée selon un schéma tout à fait logique – les cheminots actuels ayant en effet appris que leur statut ne leur survivrait pas avant même de savoir quels droit conventionnel allait s’appliquer aux futurs cheminots – un certain retour à la raison semble s’opérer en la matière. Ainsi, les négociations relatives à la mise sur pied d’une convention collective ferroviaire viennent de reprendre. L’essentiel de la CCN en discussion Si les négociations devant aboutir à la constitution d’une CCN du rail ont débuté en 2014 et ont déjà permis la rédaction et la signature de six des neuf textes qui composeront finalement la CCN, il n’en demeure pas moins que l’essentiel du socle conventionnel demeure à négocier : en l’occurrence, les classifications et rémunérations minimales qui leur sont associées. Ce sont ces deux sujets que les représentants patronaux de l’UTP et salariaux de la CGT, de l’Unsa, de Sud et de la CFDT ont entrepris d’aborder à compter de cette semaine. L’UTP avance ses pions Faisant mine de négocier le socle de la future CCN comme si de rien n’était, c’est-à-dire comme s’il n’y avait pas une grève qui […]

Nicole Notat ne représentera finalement pas la France à l’OIT

15 mai 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Alors que le siège de représentante de la France à l’Organisation Internationale du Travail (OIT) lui semblait promis depuis plusieurs mois déjà et que le Bureau International du Travail (BIT), le secrétariat de l’OIT, avait même acté cette nomination en mars dernier, un communiqué publié hier sur le site du ministère du Travail révèle que Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT (1992-2002) n’occupera finalement pas ce poste. Si l’on en croit le communiqué, cette décision résulte d’un commun accord entre Mme Notat et le gouvernement. Elle résulterait tout particulièrement des « risques d’interférence potentiels entre son activité professionnelle et la fonction de représentante de la France auprès de l’OIT ». Rappelons qu’à 70 ans, Nicole Notat dirige en effet l’entreprise Vigéo, qui évalue les performances sociales et environnementales des entreprises – notamment des grandes entreprises, présentes partout dans le monde et dont l’activité ne doit pas manquer d’intéresser régulièrement l’OIT. Les esprits chagrins retiendront de cette séquence que la mission sur l’objet social des entreprises, lancée au début de l’année par Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, et dont avaient été chargés Nicole Notat et Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin, aura finalement constitué un enterrement de première classe pour ces deux […]

Indépendance des médias : la Macronie s’empare de la chaîne LCP !

15 mars 2018 Adrien Pittore 1

La Chaîne Parlementaire opère sa mue. Ce mercredi 14 mars, c’est le journaliste-documentariste Bertrand Delais qui a été choisi à la présidence, au grand damne de l’opposition. S’il a été « le mieux noté », il s’agit surtout d’un ami proche d’Emmanuel Macron.  12 voix pour, 7 voix contre et 1 abstention : François de Rugy a annoncé ce mercredi 14 mars la nomination de Bertrand Delais à la présidence de la chaîne LCP. D’après Marianne, il s’agit du candidat le mieux noté lors des épreuves de pré-sélection. Mais pas que… Fortement soutenu par la Macronie Selon Buzzfed et la Lettre A, Bertrand Delais aurait eu une moyenne de 15,61/20 à l’écrit quand ses quatre rivaux plafonnaient entre 12 et 13,61. Une note importante car l’écrit représente 50% de la note finale.  Le 12 février avaient lieu les oraux. Et c’est là que l’on constate toute l’importance d’être un proche d’Emmanuel Macron. Il aurait ainsi été tout simplement, le candidat le mieux noté de l’exercice avec quatre 18/20 de la part de députés macronistes. L’opposition ne lui aurait donné que 12,4 point. A l’inverse, l’ex-journaliste Thierry Guerrier aurait eu 14,7 de moyenne à l’oral auprès des députés de l’opposition mais seulement 12 […]

Homéopathie, effet placebo, illusions : une centaine de médecins prépare une tribune contre les médecines alternatives

14 mars 2018 Adrien Pittore 1

Une centaine de médecins travaillent actuellement sur une tribune pour dénoncer les effets illusoires et la confusion du grand public entre médecine alternative et médecine scientifique. Et ce, alors même qu’une part toujours grandissante de français se tourne vers ces pratiques. Oyez oyez, si vous êtes médecin et intéressé par une tribune qui dénonce les médecines alternatives, contactez moi en DM ! — Asclépios (@Ascl_Pios) 7 mars 2018 L’appel lancé sur Twitter est assez équivoque. Actuellement, une centaine de médecins travaille sur une tribune pour dénoncer les médecines dites « alternatives ». Pour rappel, ces dernières font de plus en plus d’adeptes. En 2015, l’Ordre des médecins estimait à 40% le taux de français qui auraient recours aux médecines alternatives. Ainsi, 56% de ces derniers auraient recours à l’homéopathie. De côté des praticiens, seulement 6 115 médecins déclaraient un titre ou une orientation de médecin alternative et complémentaire. « Pseudo-médecines à l’efficacité non prouvée et aux promesses fantaisistes ! » Seulement, il semblerait qu’il y ait une forte défiance de la part des « médecins du quotidien » envers ces pratiques. Nous avons réussi à la joindre. Ils nous ont alors fait part du contenu de leur tribune. Des médecins du quotidien ont décidé d’alerter sur la […]

1 2 3 4 13