Fake News : le début de la fin avec le vote à l’Assemblée Nationale de deux textes controversés ?

6 juillet 2018 Adrien Pittore 1

Dans la nuit du 3 au 4 juillet, l’Assemblé Nationale a voté deux premiers textes de loi sur les fausses informations. Ces textes controversés sont les premières fondations du retour à la censure. La nuit de mardi à mercredi était agitée à l’assemblé Nationale. Néanmoins, les députés ont voté deux propositions de loi du texte contre les Fake News en période électorale. De nombreux élus de gauche et de droite se sont élevés contre ces textes : LR, UDI-Agir, toute la gauche ou encore le FN. D’après l’AFP, seule une majorité MoDem a rejoint LREM dans l’adoption du texte. Période électorale et réseaux sociaux Ces deux textes ( une loi ordinaire concernant les campagnes européennes et législatives et une loi organique dédiée à l’élection présidentielle ) permettent, en période électorale, aux candidats de saisir le juge des référés pour faire cesser la diffusion de « fausses informations » durant les trois mois précédant un scrutin national. Après avoir été saisi, le juge des référés disposera de 48h, pas une de plus, pour définir si une information diffusée est vraie ou fausse. Les syndicats de journalistes et des médias dénoncent ce texte qui pourrait avoir l’effet inverse que celui escompté. Il se pourrait […]

Directive sur les droits d’auteur… Les lobbys ont-ils gagné ?

6 juillet 2018 ptilly 1

Les eurodéputés, très divisés, ont rejeté jeudi 5 juillet par 318 voix contre 278, la directive proposée par la commission des affaires juridiques de Strasbourg, une loi qui aurait pu bouleverser Internet. Ont-ils cédé sous la pression des lobbys ? Rappelons ce que proposait cette réforme qui a déchaîné la toile ces dernières semaines. D’un côté, les artistes, leurs représentants et les éditeurs de presse s’accordaient sur un texte obligeant les grandes plates-formes numériques à rémunérer et/ou filtrer les contenus soumis au droit d’auteur postés sur les plates-formes numériques, celles-ci profitant de contenus parfois soumis au droit d’auteur et postés sans autorisation par leurs utilisateurs. De l’autre, les GAFA (acronyme de Google, Amazon, Facebook et Apple) de la Silicon Valley, défenseurs des libertés numériques, qui craignent que la directive n’instaure un système de filtrage généralisé des contenus, y voyant :  « un outil de surveillance et de contrôle automatisé de ses utilisateurs » Ils soupçonnaient aussi que la directive, qui prévoit une rémunération pour les éditeurs de presse lorsque leurs contenus sont analysés et référencés par les grandes plates-formes, ne mette à mal la fluidité qui fait la force du fonctionnement du Web. Même Wikipédia a fait grève Dans certains pays européens, les internautes étaient redirigés vers une page […]

L’Assemblé Nationale vote le haro sur les rodéos à moto

6 juillet 2018 Adrien Pittore 0

Votée mercredi 4 juillet à l’Assemblée nationale, le texte renforce les sanctions à l’encontre des pratiquants de rodéos motorisés. Les sanctions pourront aller jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000€ d’amende en plus de la saisie du véhicule. Whelling, burn et autres stunts seront dorénavant beaucoup plus durement sanctionnés par la justice. L’Assemblée Nationale a voté à l’unanimité, c’est assez rare pour être souligné, le renforcement de l’arsenal juridique dont disposeront les forces de l’ordre qui interpelleront les pratiquants. « Des phénomènes qui ne pouvaient plus durer » Pour Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’intérieur -aussi connue pour ses coups de colère lorsqu’on l’oblige à répondre aux questions posées- il était devenu « urgent de donner à nos policiers et nos gendarmes les outils juridiques pour combattre ce type de comportements perturbateurs. » Jacqueline Gourault a aussi évoqué le « fléau » que représentent ces équipées en motos, scooters, quads… d’individus « inconscients, souvent très jeunes« . Pour mettre fin aux rodéos motorisés, les forces de l’ordre auront donc la possibilité de systématiquement confisquer les véhicules incriminés. L’infraction constatée sera aussi passable d’un an d’emprisonnement et de 15 000€ d’amende. Mais il existe aussi des facteurs aggravants ces sanctions. Si les faits sont produits en réunion, ou […]

Ordonnances Macron : malgré les annonces de Muriel Pénicaud, les entrepreneurs ne sont pas rassurés

3 juillet 2018 Adrien Pittore 0

Une étude publiée ce 26 juin, vient contre-balancer les annonces de Muriel Pénicaud qui explique que les ordonnances permettront de plus embaucher. Il semblerait que les dirigeants aient majoritairement retenu la simplification des licenciements. Evaluation du niveau de connaissance des ordonnances travail et perception de leur déploiement de Société Tripalio Le monde du travail avait connu une fin d’année 2017 plutôt mouvementée avec la ratification des ordonnances travail. Six mois après leur entrée en vigueur, une enquête de l’institut d’étude CSA publiait, le 26 juin 2018, une note de synthèse sur la perception de ces ordonnances et de leurs prérogatives par les patrons mais aussi par les instances représentatives du personnel (IRP). En somme, les « acteurs du dialogue social en entreprise ». Première statistique étonnante : les représentants du personnel connaissent moins bien que les patrons le contenu des ordonnances. Globalement, on constate que cette connaissance augmente à mesure que la taille de l’entreprise augmente. Ainsi, 68% des dirigeants d’entreprise de 11 à 19 salariés sont au fait des ordonnances. Chez les IRP, ce taux tombe à 63%. Dans les structures de 20 à 49 salariés, 89% des entrepreneurs déclarent avoir au moins entendu parler des ordonnances. Ils ne sont que […]

Les bouchers-charcutiers demandent une protection policière contre les groupuscules végans

25 juin 2018 Adrien Pittore 0

Les bouchers-charcutiers français se sont adressés au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Ils lui demandent une protection policière après un nouvel établissement ait été vandalisé à Lille par un groupuscule végan anti-viande et anti-élevage. Le 7 juin dernier, la fédération patronale CPME condamnait les attaques violentes de groupuscules végans que subissaient les bouchers-charcutiers et les poissonniers. Si elle affirmait qu’un dialogue était possible entre pro et anti-viande, elle refusait toute idée de violence. Seulement, les événements ont pris une nouvelle ampleur après qu’un nouvel établissement ait été vandalisé. Dans une lettre ouverte, les professionnels de la viande en appellent à Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur. « Des intimidations pour imposer une idéologie » Dans une lettre du 22 juin signée par Jean-François Guihard, le président de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs, explique « compter sur les services du ministre de l’Intérieur et soutien de l’ensemble du gouvernement pour que cessent, le plus rapidement possible, les violences physiques, verbales et morales.«  Les 18 000 artisans bouchers-charcutiers en France s’inquiètent des conséquences de la surmédiatisation du mode de vie végan.  Le responsable de la confédération déclare être choqué qu’une partie de la population « veuille imposer à l’immense majorité son mode de vie pour […]

NDDL : quand policiers et gendarmes se tirent dans les pattes

12 juin 2018 Adrien Pittore 0

Dernièrement, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, défendait la méthode avec laquelle il a fait « revenir l’état de droit » dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Seulement, des témoignages venant des forces de l’ordre viennent relancer le débat sur la bonne coopération entre la gendarmerie et les forces policières. On ne finit plus de parler de Notre-Dame-des-Landes. Le Monde rapporte que plusieurs démonstrations d’opérations de maintien de l’ordre avaient lieu au centre de d’entraînement de la gendarmerie à Saint-Astier, en Dordogne. L’occasion pour Gérard Collomb de défendre sa vision de l’ordre. Pour le ministre de l’Intérieur, « la période que nous vivons correspond à un moment de bascule, une occasion selon lui de revisiter nos techniques, notre doctrine ». Par ailleurs, l’ex-maire de Lyon est revenu sur les nouvelles méthodes des forces de l’ordre. Ces dernières découlent toutes d’une meilleure communications entre toutes les unités, entre la police, la gendarmerie, les renseignements. La gendarmerie d’abord, la police et les renseignements ensuite… Le magazine de la gendarmerie, l’Essor, est revenu sur les enseignements à tirer des opérations policières à Notre-Dame-des-Landes. Outre l’utilisation de « moyens spéciaux » comme des véhicules blindés ou encore la neutralisation à distance d’un drone de zadiste, la publication revenait aussi la préparation des opérations. […]

Chocolatine : l’amendement fait un four à l’Assemblée

29 mai 2018 Adrien Pittore 0

Pain au chocolat ou chocolatine ? Le débat fait rage un peu partout en France. Il a même récemment agité l’Assemblée Nationale alors qu’Aurélien Pradié, député LR, avait déposé un amendement visant à faire reconnaître le terme « chocolatine ». Un vent de légèreté planait ces derniers jours à l’Assemblée Nationale. De même que quelques effluves de chocolat. Les députés devaient se prononcer sur l’amendement déposé par Aurélien Pradié (LR). Ce dernier souhaitait faire reconnaître le terme « chocolatine » par l’Assemblée. Une requête refusée. L’amendement n’est pas du niveau du Parlement L’amendement faisait le buzz sur Internet depuis plusieurs jours. En relançant le débat sur l’appellation de la pâtisserie, Aurélien Pradié souhaitait surtout « redonner ses lettres de noblesse à de nombreux produits locaux« . Nous souhaitons faire évoluer le code rural pour valoriser les produits régionaux, protéger les produits de qualité et le savoir-faire local. Nous disons : il doit y avoir une différence entre une chocolatine surgelée [pain au chocolat surgelé] et un vrai produit de qualité. L’appellation doit permettre de protéger le produit. A ce titre, seuls les produits de vrais artisans boulangers s’appelleraient chocolatines [pains au chocolat]. Aurélien Pradié, député LR Si l’amendement divisait sur Internet, les partisans du pain au chocolat et la chocolatine n’ayant […]

Ce que la France doit à Cécile Duflot

6 avril 2018 Eric Verhaeghe 2

Cécile Duflot aurait définitivement quitté la politique pour une seconde carrière professionnelle dans le monde associatif. Devenue directrice générale d’Oxfam France, elle laisse néanmoins quelques héritages notables, en particulier au titre de son parcours ministériel sous François Hollande. Cécile Duflot quitte la politique sur un double échec. Le premier est interne à Europe Ecologie les Verts: elle fut éliminée dès le premier tour de la primaire des Verts pour la présidentielle de 2017. Le second est externe: elle arrivé troisième aux législatives, dans sa circonscription parisienne, pourtant historiquement à gauche. Ainsi passe la gloire politique. Culture de la contrainte et de l’obligation Pendant près de 15 ans, Cécile Duflot aura pourtant incarné une certaine idée de l’écologie en France, essentiellement fondée sur le recours à la contrainte pour organiser la société. Elle appartient à cet univers politique qui a toujours manifesté une profonde méfiance pour le libre jeu des acteurs économiques, et qui considère que la mission du politique est de produire de nouvelles lois imposant des obligations en tous genres. D’où cette fameuse loi « ALUR » qui fut l’œuvre emblématique de Cécile Duflot alors ministre du Logement. Les obligations que l’on doit à Cécile Duflot Deux obligations majeures nous demeureront […]

Lutte contre l’alcool : Agnès Buzyn confirme l’impuissance de l’Etat face aux lobbies !

27 mars 2018 Adrien Pittore 0

Interrogée ce mardi 27 mars sur RTL, la ministre de la Santé s’est exprimée sur la lutte contre l’alcoolisme. Mais au détour d’une phrase, elle a aussi confirmé son impuissance dans la guerre d’influence face aux lobbies viticoles ! Peu avant les multiples annonces du gouvernement Macron dont celle de rendre obligatoire l’école aux enfants de 3 ans, Agnès Buzyn était sur le plateau de RTL pour répondre à diverses questions. Interrogée sur sa volonté de continuer à lutter contre l’alcoolisme et les maux qui en découlent, elle s’est laissée aller à une confidence qui risque de faire couler de l’encre. Un Gouvernement soumis aux lobbies ?  Face à Elizabeth Martichou, la ministre de la Santé répond tant bien que mal à toutes les questions qui lui sont posées. Jusqu’à ce que la journaliste lui demande si « tout ceux qui compte sur elle pour lutter contre les lobbies de l’alcool ont raison. » S’en suit un échange et des réponses… surprenantes.  Agnès Buzyn : « Ils ont raison. Mais ce n’est pas contre le lobby que… Elizabeth Martichou : « Il n’y a pas de lobby ? » A.B. : « Il y a un lobby mais ma bataille n’est pas de lutter contre les […]

Medef : Alexandre Saubot lache la proie pour l’ombre !

30 janvier 2018 Eric Verhaeghe 0

Une nouvelle candidature à la présidence du Medef devrait se déclarer. Il s’agirait de celle du président de l’UIMM. Après la déclaration de candidature à la présidence du Medef de Patrick Martin, Frédéric Motte, Jean-Charles Simon et Geoffroy Roux de Bézieux, le président de l’UIMM Alexandre Saubot ne cacherait plus ses intentions d’ajouter son nom à cette liste déjà longue. Selon nos informations, il aurait indiqué en interne son intention de ne pas se présenter à sa propre succession à la tête de l’UIMM, dans la perspective de présenter sa propre candidature à la présidence du Medef. Sa déclaration serait donc imminente. Rappelons que les élections auront lieu au mois de juillet et qu’elles sont à ce stade encore très indécises. En l’état, il existe un fonds de contestation au sein du Medef contre ce qui apparaît comme des pratiques anciennes de collusion ou de coterie. L’effet de renouvellement inspiré par Emmanuel Macron pourrait créer quelques surprises. Ainsi, les candidatures de Geoffroy Roux de Bézieux et d’Alexandre Saubot, jugées favorites à ce stade, pourraient se révéler moins favorables que les intéressés ne le pensent aujourd’hui. A ce stade, Alexandre Saubot n’a confirmé aucune de ces informations et indique qu’il fera part […]

1 3 4 5 6 7 31