Procès Bygmalion : Carolis au coeur du volet France Télé

14 novembre 2016 Redaction 0

Cet article provient du site de la CGC Médias.   Les dates d’audience de jugement prévues devant la 32ème chambre correctionnelle concernant le premier procès dit Bygmalion à savoir le volet France Télévisions. – Lundi 14 novembre 2016, – Mercredi 16 novembre 2016,  – Jeudi 17 novembre 2016,  – Lundi 21 novembre 2016,  – Mercredi 23 novembre 2016,  – Jeudi 24 novembre 2016.  Carolis qui fait partie de ceux qui ont été renvoyés en Correctionnelle, tenait « conférence de Presse ce matin« , dans les locaux du Press Club de France interrogé par Nelson Monfort de France Télé  dans le cadre d’un débat « France Télévisions, le pouvoir politique, Bygmalion et moi  » et ce alors même que France Télévisions s’est porté partie civile dans cette procédure. La Juridiction compétente appréciera.

Trump: une anthologie de la réaction nobiliaire en France

10 novembre 2016 Eric Verhaeghe 8

L’élection de Donald Trump a donné lieu à un déluge de réactions négatives en France. Toutes ont exprimé la réaction nobiliaire que notre pays traverse. L’aristocratie républicaine ne digère pas le vote américain et ne s’en cache pas. Et, une fois de plus, elle stigmatise chez les autres ce qu’elle pratique allègrement elle-même. Alain Juppé dénonce la démagogie Dans son meeting au Palais des Congrès de Bordeaux, Alain Juppé n’a pas caché son mépris pour Trump et l’a associé au Front National (et probablement à Nicolas Sarkozy…). Ses propos n’ont pas manqué de sel: « Non au clivage, non à la démagogie qui dresse les Français les uns contre les autres, les élites contre le peuple. Cela ne mène à rien, sinon à des blocages plus dangereux encore » (…) « Je contribuerai à mener une campagne digne. Certains se complaisent dans le caniveau » (…) « Honte aux menteurs, honte aux calomniateurs, honte aux manipulateurs d’extrême-droite et à leurs complices. Je resterai digne face aux attaques de tous bords » (…). « Le Front national nous ment » et ses idées sont « incompatibles avec nos valeurs et notre vision de la France » La dignité d’un côté, la calomnie et le mensonge de l’autre. Juppé donne dans la […]

La lettre de François Hollande à Donald Trump

10 novembre 2016 Redaction 0

Nous reproduisons la lettre de François Hollande à Donald Trump pour le féliciter de son élection. Lettre de François Hollande à Donald Trump Monsieur le Président élu, Le peuple américain vient de se prononcer en vous élisant Président des États-Unis. Je vous en félicite. J’ai suivi avec attention votre première intervention et en particulier son message d’apaisement et de rassemblement après une campagne parfois brutale. Les Etats-Unis constituent un partenaire de tout premier plan pour la France. Ce qui est en jeu c’est la paix, la lutte contre le terrorisme, la situation au Moyen-Orient, ce sont les relations économiques et c’est la préservation de la planète. Sur tous ces sujets, je souhaite engager sans tarder des échanges avec vous à la lumière des valeurs et des intérêts que nous partageons. L’amitié entre nos deux peuples et notre histoire commune nous y aideront. Nous devons regarder en face les défis communs qui nous attendent et prendre conscience des inquiétudes qui sont provoquées par les désordres du monde. Nous devons trouver les réponses. Elles doivent nous permettre de dépasser les peurs, mais aussi de respecter les principes qui nous fondent : la démocratie, les libertés, le respect de chaque individu. Je vous […]

Et maintenant, quelle Amérique dans le monde ?

10 novembre 2016 Redaction 0

Cet article est initialement paru sur le site The Conversation sous la signature de Frédéric Charillon. Ce que beaucoup redoutaient n’a donc pas été évité. Comme les Britanniques avant le Brexit, et même, dans une moindre mesure, les Français avant le référendum de 2005, le « pays profond », comme on dit et qui ne doit pas être péjoratif, n’a pas apprécié les commandements des grands médias sur la conduite à tenir. Au-delà des réflexions à tenir sur le fonctionnement des démocraties occidentales à l’heure des réseaux sociaux et des médias globaux, interrogeons-nous sur les conséquences américaines et internationales de ce qui vient de se produire. À la mi-juin 2016, nous écrivions : « Imaginons un instant cet enchaînement, qui n’est plus à exclure : le 23 juin, le Royaume-Uni quitte l’Union européenne ; Donald Trump est élu président des États-Unis en novembre ; en mai suivant, un président français est choisi avec une marge trop étroite face à Marine Le Pen, dans un pays de facto immédiatement clivé et paralysé ; quelques mois plus tard en Allemagne, Angela Merkel paie les séquelles de la crise des réfugiés, ou se retrouve avec une extrême droite puissante. Les trois grands pays de l’Union européenne, quatre des piliers de l’Alliance atlantique, se […]

L’Allemagne, grande perdante de l’élection de Trump

10 novembre 2016 Eric Verhaeghe 1

C’est l’Allemagne qui a effectivement perdu les élections américaines. Pendant que les aristocrates français en restent à leurs mimiques déconfites de mondains sidérés, les Allemands ont un peu de souci à se faire: ils sont les grands perdants de l’élection de Trump aux Etats-Unis. La question de l’alliance avec la Russie Sans que nous n’en soyons forcément très conscients, l’Allemagne entraîne l’Europe depuis plusieurs années dans une politique hostile à la Russie, qui contrarie d’ailleurs la tradition française. Historiquement, en effet, la France s’allie à la Russie pour contre-balancer le poids de l’Autriche et de la Prusse. La construction communautaire a obligé la France à rompre avec cette stratégie séculaire. L’Allemagne utilise volontiers le bouclier militaire américain pour provoquer la Russie ou se livrer à une guerre d’influence dans l’ancienne sphère prussienne. C’est notamment le cas en Ukraine. Le renversement d’alliance promis par Trump, et qui pourrait signifier un retour partiel à la logique de partage avec l’Union Soviétique, devrait refroidir les ardeurs allemandes à l’Est. La question de l’OTAN Parallèlement, Donald Trump a beaucoup dénoncé le coût de l’OTAN pour les Etats-Unis. Contrairement à ce qu’a affirmé Hillary Clinton, il n’a pas proposé la « fin » de l’OTAN, mais seulement […]

Trump fera-t-il la guerre au gouvernement profond?

9 novembre 2016 Éric Verhaeghe 3

Article écrit pour économie matin. Trump vient d’être élu président des Etats-Unis malgré une extraordinaire campagne de dénigrement orchestrée par le gouvernement profond et ses thuriféraires habituels que sont les grands médias subventionnés. Cette campagne a probablement marqué un tournant dans l’histoire contemporaine, puisqu’elle ne fut pas seulement menée aux Etats-Unis, mais dans l’ensemble des démocraties libérales. La presse subventionnée en France s’en est largement fait l’écho et n’a pas ménagé sa peine pour mériter son salarie à force d’injures, d’ordures dont elle a pu couvrir l’impétrant. Reste maintenant à savoir quelle stratégie va mener Trump pour délivrer sa promesse: va-t-il entrer en conflit frontal avec le complexe militaro-industriel américain, qui constitue le noyau dur du gouvernement profond Outre-Atlantique, ou va-t-il chercher un modus vivendi pour ne pas être barré dans sa présidence? La question n’est pas anodine, dans la mesure où elle constitue un intéressant laboratoire pour l’Europe, et singulièrement pour la France. Les deux ruptures entre Trump et le gouvernement profond Si le gouvernement profond s’est mobilisé autant qu’il a pu pour conjurer la candidature Trump, l’explication tient à deux points de programme qui constituent autant d’impossibilité majeures aux Etats-Unis. D’abord, Trump a pris son parti dans la crise du […]

Qui disait: « Trump ne sera jamais élu! »?

9 novembre 2016 Éric Verhaeghe 1

Tiens! En désaveu à toutes les affirmations infligées aux Français pendant un an sur le mode du « Trump le vulgaire! », « Trump le bouffon! », « Trump le facho… », Trump crée une divine surprise aux Etats-Unis. L’occasion était trop belle pour ne pas faire une petite rétrospective des chiens de garde français qui ont fait croire, de ce côté-ci de l’Atlantique, qu’un séisme électoral n’était pas possible, et n’était surtout pas souhaitable. Les experts! l’exemple de Nicole Bacharan Chercheuse associée à la Fondation nationale des sciences politiques (Sciences Po), Nicole Bacharan a notamment tenu ces propos au mois de mai: À l’heure actuelle, au début de la campagne, il ne peut pas être élu président des États-Unis. Son pari est de ramener aux urnes les électeurs blancs en colère contre le système politique et les élites et qui ne votent pas. Il est possible qu’il y parvienne et gagne des voix dans cet électorat. Mais il s’agit d’une minorité, qui ne permet pas de compenser le rejet qu’il suscite à la fois chez les femmes, les hispaniques, les noirs, les Asiatiques, les diplômés. Il a fait le plein de ses vrais électeurs et aura du mal à recueillir 51 % des suffrages. Les […]

Paris: Stalingrad attend son nouveau camp de réfugiés

8 novembre 2016 Éric Verhaeghe 0

La place Stalingrad, à Paris, a pris d’étranges airs de siège comme en creux ou en ombre chinoise. Après le démantèlement de la jungle à Calais, elle est un rendez-vous contrarié pour tous les migrants qui errent dans les rues comme privés de boussole. Désormais barricadée par la police qui empêche l’accès aux terres-pleins sous le métro aérien, elle ressemble à un immense chantier vide et à l’abandon. Partout, ces barrières mobiles entravent la circulation et la police surveille le respect des consignes. Une seule obsession règne: empêcher coûte-que-coûte la reconstitution d’un camp qui donnerait l’image cataclysmique d’une jungle en plein coeur de la Ville. C’est à cet endroit que l’on comprend enfin pourquoi la jungle de Calais a survécu si longtemps: elle était le meilleur rempart contre une occupation de la capitale. En quelque sorte, on a sacrifié Calais pour sauver Paris. En dehors du périmètre d’exclusion, la police se mobilise pour trier les migrants et leur offrir une solution alternative. Un commissaire veille au grain. Plusieurs fourgons sont prêts à intervenir. De façon assez curieuse, la police est mobilisée de façon ordonnée, respectueuse, soucieuse d’éviter les incidents. Les migrants s’adressent donc sans crainte aux policiers pour obtenir des […]

Jérôme, patron: « Oui, le burn out du patron existe »

8 novembre 2016 Éric Verhaeghe 0

Le burn out du patron, harassé par la complexité réglementaire et la pression fiscale, la rigidité du droit du travail et le stress du chiffre d’affaires, ça existe. En voici un témoignage franc et direct, donné par Jérôme, le patron du restaurant « Camarade Boris », quai de la Loire à Paris. J’aime bien cette adresse où l’on mange de façon conviviale et assez goûtue pour une addition légère. Le cadre y est sympathique et l’atmosphère décontractée. C’est l’une de ces adresses mi-quartier mi-branchées où l’on est sûr de ne pas être déçu. La viande y est de qualité, et la carte des vins à prix très abordables réserve toujours de bonnes surprises. Ce n’est pas tous les jours que, pour 17,50€ à Paris, on peut faire entrée, plat et dessert en sortant content de ce qu’on a mangé et en se disant: Tiens! c’était bon… Mais… il est vrai que j’avais harponné Jérôme avant l’été parce qu’il m’avait refusé à 22h30, en prétextant que la cuisine était fermée. J’avais même sorti, à l’époque, un papier sur la dérive petite-bourgeoise à Paris, ville où l’on se couche de plus en plus tôt et où l’atmosphère est de moins en moins festive. Je […]

Trump, ou la preuve que les élites françaises ne comprennent rien aux dynamiques mondiales

8 novembre 2016 Éric Verhaeghe 4

Trump sera-t-il élu? Personne ne le sait, mais pendant des mois la nomenklatura française n’a pas raté une occasion de dire tout le mal qu’elle en pensait, et tout le rejet que le bonhomme lui inspirait. Beaucoup juraient même que son élection était impossible (comme le Brexit, d’ailleurs…). Et une fois de plus, les petits marquis des beaux quartiers ont asséné des conneries avec l’air arrogant de tous ceux qui professent la démocratie pour mieux l’exécrer et la refuser. Ce que BHL disait de Trump Fidèle à mon habitude, je pioche dans la littérature de ces dernières semaines, et je trouve cet article de BHL sur Trump, datant d’août 2016, qui commence par cette phrase hallucinante: Le problème, si Donald Trump venait à être élu, ce serait, bien entendu, son insondable vulgarité (l’Amérique a vu bien des choses, mais pas encore un président évoquant la taille de son pénis lors d’un débat télévisé). Ah! elle est belle, la République et son esprit démocratique. Elle permet de donner des leçons au monde entier sur tout et rien, en expliquant, en exorde de son discours, que seuls peuvent être élus des gens distingués (entendez: appartenant à la nomenklatura des petits marquis). Les […]

1 20 21 22 23 24 59