Comment changer le système? [lettre ouverte à un président de syndicat]

28 septembre 2016 Éric Verhaeghe 4

Comment changer le système? Un président de syndicat m’a interrogé récemment sur la meilleure façon de relever le pays et sur la méthode à suivre pour y parvenir. Je me permets de lui répondre sous forme d’une lettre ouverte, car je sais que beaucoup de lecteurs se posent la même question… Cher Président, Vous m’avez interrogé sur la meilleure façon, selon moi de « changer le système », pour reprendre cette expression consacrée, et sur ce qui me semblait être la meilleure méthode pour y parvenir. Vous m’avez d’ailleurs touché, en me posant cette question, puisque j’ai senti dans le timbre de votre voix lorsque vous m’interrogiez cet étrange mélange de désespérance, de colère, de détermination et d’angoisse, que je connais bien, face aux périls au devant desquels nous courons tous. Votre question est suffisamment sérieuse, et l’amour que nous partageons pour notre vénérée patrie est suffisamment intense pour que je prenne un peu plus de temps qu’une simple conversation pour partager avec vous mes idées sur ce sujet. Le système est l’ennemi du sens La première étape à suivre dans le cheminement que je vous propose consiste à s’abstraire des vaines polémiques, des querelles de chapelle et des préjugés imposés par […]

Pour qui Macron est-il la dernière sortie avant la tempête?

27 septembre 2016 Éric Verhaeghe 8

Macron fait campagne et engrange les soutiens. Mais sont-ils, tous ces gens qui misent sur ce jeune homme sans mandat électif? et pourquoi le soutiennent-ils? Qu’il nous soit permis, ici, de rédiger un billet « d’insider » sur ce qui se dit dans les couloirs fleuris par les partisans de Macron, sur cette candidature de derrière les fagots. Macron, une candidature très élitiste Comme l’a montré le Sommet des réformistes européens, Macron est d’abord un candidat soutenu par une certaine élite française. Entre Gérard Collomb et son réseau très social-libéral, l’institut Montaigne fondé par Bébéar et piloté aujourd’hui par Henri de Castries (de la Voltaire, comme Hollande), et les Gracques, qui rassemblent un bon nombre de rocardiens aux ambitions souvent frustrées (par François Hollande lui-même, d’ailleurs), Macron n’a rien d’un candidat spontané. Il est soutenu par de puissants réseaux qui comptent faire ce qu’il faut pour lui assurer la visibilité et les soutiens nécessaires à une candidature présidentielle. Macron, l’espoir des réformistes Le ciment global de ces soutiens dont on voit bien qu’ils émanent autant de la droite que de la gauche, pourvu qu’ils émanent de l’élite, tient à un seul mot: la réforme. Une grande partie de la technostructure française considère que l’absence […]

Patients, médecins : qui a peur des médicaments génériques ?

27 septembre 2016 Éric Verhaeghe 2

Cet article rédigé par Etienne Nouguez est paru sur le site The Conversation. Une nouvelle campagne d’information grand public en faveur des médicaments génériques commence le 27 septembre, à l’initiative du ministère de la Santé. Il s’agit de combler le « retard » de la France sur ses voisins européens. Si l’on en croit les statistiques reprises par le ministère, la part (en volume) de ces copies au sein des ventes de médicaments n’aurait en effet atteint que 31 % en France en 2013, contre 48 % au Royaume-Uni, 51 % en Allemagne et 63 % aux Pays-Bas. D’où vient « l’allergie » française aux médicaments génériques ? Bien que la campagne du gouvernement entende répondre à une supposée méfiance des patients, elle ne saurait occulter ce simple constat : aujourd’hui, les patients acceptent les médicaments génériques proposés par les pharmaciens dans plus de 8 cas sur 10. Les médecins au cœur du problème Tel n’est pas le cas des médecins français, qui restent encore largement hermétiques à la prescription des génériques. Ils ont d’ailleurs fait l’objet de toute l’attention du ministère, qui a diffusé au mois de juin des outils leur étant spécifiquement destinés. Trois indicateurs illustrent l’indifférence voire l’hostilité d’une large partie de la communauté médicale vis-à-vis des génériques. […]

Premier débat : Hillary Clinton n’a pas gagné, et Donald Trump n’a pas perdu

27 septembre 2016 Éric Verhaeghe 0

Cet article rédigé par Jean-Eric Branaa est paru sur le site The Conversation. Ils étaient plusieurs dizaines de millions devant leur écran, dans la nuit de lundi à mardi, pour assister au premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump. Mais il faudra attendre quelques jours pour savoir si le record de tous les temps – celui de la finale de football américain de l’année dernière – a été battu : 114 millions, quand même, ça fait du monde ! Mais tous ces téléspectateurs ne seront peut-être pas au rendez-vous pour le prochain débat, qui aura lieu le 9 octobre, car ils n’ont pas assisté au pugilat qu’ils espéraient, plus ou moins secrètement. Les deux candidats, dont l’impopularité atteint des sommets jamais vus pour des aspirants à la Maison-Blanche, croisaient le fer autour de trois grands thèmes : la direction des États-Unis, la prospérité et la sécurité. « Un odieux mensonge » Il y a bien eu quelques tentatives d’attaques, mais sans réelle conviction. « Donald Trump a commencé sa carrière politique sur un odieux mensonge en prétendant que le président des États-Unis était étranger et musulman », peut-on retenir de la part d’Hillary Clinton, dans ce qui a été un des deux moments-clés du débat. Elle faisait alors […]

Chômage: les dégâts du « ça va mieux! »

26 septembre 2016 Éric Verhaeghe 2

Tiens! le chômage est reparti à la hausse au mois d’août. Et pas mollement. Sur un an, le chômage n’aura finalement baissé que de 0,3%. Autrement dit, le chômage a stagné, en France, cette année. Voilà qui ne fait pas les affaires de François Hollande! La stagnation du chômage est-elle surprenante? En soi, la stagnation du chômage en France sur un an n’est guère étonnante, dans la mesure où la France n’a pratiqué aucune réforme d’ampleur qui justifierait une amélioration du marché de l’emploi. Certains évoqueront cette loi à l’eau de rose, largement affadie par sa CFDétisation, qu’est la loi Travail, mais elle n’est pas encore complètement entrée en vigueur (et modifie trop peu l’état du droit pour avoir e moindre effet à long terme). Pour le reste, tous les indicateurs économiques, largement évoqués sur ce site, ont montré que la stagnation économique au deuxième trimestre 2016 s’est accompagnée d’un recul de l’activité économique réelle, dont une baisse des marges des entreprises, qui n’annonçait rien de bon. La hausse record du chômage en août n’infirme aucun de ces indicateurs, donc, et ne surprend pas vraiment. Le faux argument du terrorisme Pour expliquer cette hausse, la ministre du travail invoque l’argument […]

Soins dentaires: un pas de plus vers la soviétisation de la santé

26 septembre 2016 Éric Verhaeghe 13

Dans son cocktail d’idées décapantes, Marisol Touraine a annoncé, la semaine dernière, le plafonnement du prix des prothèses dentaires. L’idée ne surprend personne, puisque la technique du plafonnement tarifaire a déjà été utilisée pour les soins optiques depuis 2015. Comme les lunettes et les prothèses dentaires sont les biens médicaux que les Français ont le plus de difficulté à acquérir, il était logique et prévisible que la technique tarifaire utilisée pour l’un soit transposée à l’autre. La question est évidemment de savoir ce qu’une ministre de la Santé dit et induit comme conséquences collectives lorsqu’elle limite autoritairement le prix d’un bien médical. Une limitation illusoire Il faut d’abord bien comprendre que le plafonnement tarifaire est une imposture. En réalité, Marisol Touraine a le pouvoir de plafonner le tarif des prothèses remboursées par la sécurité sociale ou par les complémentaires santé, comme elle l’a fait, par décret, avec les lunettes. Mais elle ne peut plafonner le tarif pour ceux qui décident d’acheter sans l’intervention de la sécurité sociale. C’est l’exemple bien connu d’Audrey Pulvar, qui avait acheté des lunettes en écaille de tortue pour un montant de 3.300 euros. Pour ce genre de bien médical, le marché restera libre. Un pas de […]

TAFTA: l’enfumage français contre la réalité européenne

25 septembre 2016 Eric Verhaeghe 3

Le TAFTA, le traité transatlantique, traverse-t-il une mauvaise passe comme le soutiennent nombre de médias français à l’issue du sommet ministériel européen sur la politique commerciale de vendredi dernier à Bratislava? Les lecteurs ou téléspectateurs français peu attentifs pourraient avoir l’illusion que l’Europe a décidé de surseoir à la négociation et de repousser sine die la conclusion du traité. Un petit exercice de remise en ordre s’impose ici, car c’est exactement l’inverse qui se passe, quelle que soit la désinformation qui règne en France sur ce sujet. Une commissaire européenne très attachée au Traité Premier point: la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, est une farouche partisane du traité, et même des traités. Elle se targue de porter une politique multilatérale de traités commerciaux tous azimuts, dont le TAFTA. L’illusion dominante en France consiste à faire croire que la TAFTA constitue une sorte d’aboutissement. En réalité, il n’est qu’une étape dans un projet beaucoup plus vaste qui vise à installer l’Europe dans un système commercial mondial. Imaginer que la Commissaire va abandonner son projet en cours de route est non seulement une illusion, mais est même contraire au discours qu’elle a prononcé jeudi dernier… Une majorité d’Européens favorable au TAFTA… […]

Sur la politique commerciale européenne: discours de Cécilia Malmström

25 septembre 2016 Redaction 3

La Commissaire européenne au commerce, Cécilia Malmström, a prononcé, jeudi dernier, un discours au sommet de Bratislava sur la politique commerciale de l’Union. Je me reproduis ici, en anglais, car il éclaire de façon lumineuse les ambitions globales de la Commission, trop souvent occultées en France. Ce discours pose évidemment la question du degré de transparence de l’Union, et singulièrement de la Commission européenne, sur la façon non seulement dont la politique commerciale est menée, mais même sur la façon dont elle est conçue. Les peuples de l’Union ont-ils une claire conscience de l’ambition globale portée par la Commission? Tout cela n’est vraiment pas sûr. Dans tous les cas, la Commissaire se livre à une intense promotion du traité avec le Canada, et prépare activement la signature du TTIP. N’en déplaise aux Français.

Harkis: les deux erreurs et l’oubli historiques coupables de François Hollande

25 septembre 2016 Eric Verhaeghe 0

Dans son discours d’excuse aux harkis, François Hollande a commis deux erreurs historiques qui ne seront pas passées inaperçues auprès des spécialistes. Erreur historique n°1: la défaite militaire Dans son discours aux Invalides, François Hollande prétend: Pendant la Guerre d’Algérie, pour contrôler un territoire de plus de 2 millions de kilomètres carrés qu’elle ne pouvait pas soumettre, l’Armée française a recruté des supplétifs parmi la population. Si l’invention des harkis découle effectivement des « harkas« , des forces auxiliaires levées pour pacifier les campagnes à partir de 1954, il est inexact de laisser entendre que l’armée française ne serait pas parvenue à « soumettre » le territoire algérien. On touche ici à la fameuse controverse de la victoire militaire mais de la défaite politique en Algérie, mal reconnue par la Vè République. Dans la pratique, l’armée française s’est organisée en Algérie, dès 1952, pour infliger au FLN une défaite militaire. Cette stratégie efficace permet notamment de remporter la « bataille d’Alger » en 1957. Début 1958, la bataille des frontières se transforme en fiasco pour l’Armée de Libération Nationale (ALN) algérienne. Courant 1958, le plan Challe permet de diminuer considérablement l’accès de l’ALN (qui campe en Tunisie) au territoire algérien, de telle sorte qu’au tournant entre […]

Harkis: le discours de François Hollande

25 septembre 2016 Redaction 1

Monsieur le président, Mesdames Messieurs les ministres, Mesdames Messieurs les parlementaires, élus, Mesdames Messieurs les présidents des associations d’Anciens Combattants, Mesdames Messieurs qui représentez ici les associations de Harkis et de leurs familles, Mesdames Messieurs les porte-drapeaux.   Comme chaque 25 septembre, la France honore les Harkis et se souvient.   Cette date est inscrite dans le calendrier des Journées nationales de la République depuis que le Président Jacques CHIRAC en avait décidé en mars 2003. Ainsi, chaque année depuis 15 ans, devant les Monuments aux Morts, dans tous les départements, en présence des autorités de l’Etat, sous la garde des porte-drapeaux, notre pays rend hommage aux membres des troupes supplétives de l’Armée française en Algérie.   Les Harkis, puisque c’est leur nom, ont été des combattants de la France, engagés et prêts au sacrifice suprême. Mais des combattants qui furent privés de la protection de la France au lendemain de la Guerre d’Algérie, et dont l’abandon ne fut jamais pleinement reconnu par la République.   Aujourd’hui, dans cette Cour des Invalides, dans ce lieu chargé d’histoire, de mémoire, je suis venu devant vous faire œuvre de vérité.   La vérité, elle est implacable.   La vérité, elle est cruelle. […]

1 28 29 30 31 32 59