Cet ancien DRH d’Auchan qui sauve les ordonnances de Macron

Laurent PIETRASZEWSKI était cadre moyen au service des ressources humaines d'Auchan, dans le Nord. Il est devenu député En Marche en juin. Rapporteur de la loi d'habilitation aux ordonnances sur le travail, il sauve la mise au gouvernement face à une France Insoumise très remontée.  

Personne ne le connaît, et pourtant, il est en train de sauver la mise au gouvernement. Laurent Pietraszewski, tout nouveau député En Marche du Nord, tient la dragée haute à la commission des Affaires Sociales de l'Assemblée Nationale pour sauver la loi d'habilitation dont il est le rapporteur. 

Une connaissance technique des dossiers

La grande force de ce quinquagénaire est de bien connaître la mécanique du Code du Travail. Face à des députés insoumis batailleurs mais souvent éloignés de la portée concrète des dispositions qu'ils contestent, la maîtrise impeccable des sujets juridiques par le rapporteur constitue une digue extrêmement importante pour le gouvernement. 

On se demande même comment, sans lui, Muriel Pénicaud pourrait arriver à ses fins. Il faut dire que la guerre d'obstruction est farouche et les connaissances techniques à maîtriser importantes. 

Le rapporteur fait incontestablement le job et sera l'une des révélations de l'année d'En Marche. 

Un risque de conflits d'intérêts?

Reste, évidemment, la question la plus délicate qui plane: le rapporteur, ancien salarié d'Auchan, favorise-t-il l'intérêt de son ex-employeur? 

Les mauvaises langues ne tarderont pas à dire que oui. Les ordonnances font en effet la part belle aux grandes entreprises. Et la grande distribution dont le rapporteur est issu est concernée au premier chef par ce sujet. 

2 commentaires sur Cet ancien DRH d’Auchan qui sauve les ordonnances de Macron

  1. “Définir de nouveaux espaces de négociation avec les partenaires sociaux.” En instituant des référendums d’entreprise (où les votants subissent un coup de pression de leur employeur avant de voter) ? En supprimant les CHSCT qui obtiennent dans toutes les entreprises des améliorations des conditions de travail ?

    Les cent trente deux amendements de La France Insoumise sont argumentés. Prenons l’amendement AS171. Il concerne le 1° de l’article 1er. Il s’agit d’écrire «en élargissant les domaines et conditions dans lesquels les conventions de branche ou accords professionnels ou interprofessionnels peuvent stipuler expressément s’opposer à toute adaptation par convention ou accord d’entreprise». Dans l’exposé sommaire les députés LFI expliquent que cet article aboutira à un désarmement des services de l’État dans le contrôle de l’application des normes du travail car les services ne pourront pas intégrer chaque droit du travail différent de chaque entreprise. Les parlementaires LFI disent que la suprématie de l’accord d’entreprise consacre le triomphe du particulier sur le général dont dix huit millions de salariés du secteur privé seront les victimes. Voilà des arguments solides auxquels Laurent Pietraszewski ne répond pas sur le fond. Le rapporteur de la loi se contente de répéter “J’ai donc un avis défavorable Mme La Présidente.”

    En Commission des Affaires Sociales Muriel Pénicaud Brigitte Bourguignon et Laurent Pietraszewski sont les seuls LREM à défendre la loi d’habilitation à légiférer par ordonnances. Les trois cent cinquante autres députés de La France En Marche sont muets comme des carpes. Il ne comprennent rien aux neuf articles de la loi. Ils savent seulement qu’ils doivent leur poste à Emmanuel Macron.

    En juin 2022 Laurent Pietraszewski aura sa récompense. Le groupe Mulliez lui offrira un superbe poste bien rémunéré pour tous les services rendus au patronat français et à la grande distribution.

    • Bien dit Camarade !

      Le conflit d’intérêt est généralisé : un banquier président.
      Ce n’est pas un gouvernement mais un conseil d’administration.

      L’ensemble des travailleurs, dont la majorité s’est laissée berner aux dernières élections, va le payer cher.

      Mais ça branle dans le manche, gare à la revanche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le gouvernement pas fringant sur la voie des ordonnances

Le gouvernement s'est engagé sur la voie des ordonnances avec de vrais points de faiblesse auxquels il faudra accorder une...

Fermer