Cette fête que le Front National prépare dimanche soir

Selon nos informations, l’équipe de campagne du Front National prépare une fête dimanche soir dans un restaurant des Champs-Elysées tenu secret pour des raisons de sécurité, mais qui n’est donc pas sans rappeler les petites manies de Nicolas Sarkozy. Si la candidate n’est pas annoncée ce soir-là sur place, on relèvera néanmoins la geste présidentielle qui s’est installée dans un parti donné avec constance au second tour depuis plus d’un an. Si un enseignement peut être tiré de cette étrange présidentielle, c’est bien celui d’une sédimentation du rapport de force idéologique autour des thématiques du Front National, qui apparaîtra quoi qu’il arrive comme le vainqueur durable du scrutin.

Voici quelques motifs de réjouissance pour les militants du Front National.

Soixante-dix ans après, la boucle Front National est bouclée

Pour beaucoup d’adversaires du Front National, ce parti catalyse en lui-même toutes les haines qui agitent la France depuis la Libération.

Une autre lecture mériterait toutefois d’être tentée, à partir de l’Oeuvre Française lancée en son temps par Pierre Sidos. Si l’on admet l’hypothèse que le Front National ne fut qu’une infusion circonstancielle, cristallisée dans les années 70 pour des raisons anecdotiques que Sidos explique très bien, de la pensée nationale d’après-guerre, alors on peut dire que, rétrospectivement, le score du Front National boucle le long combat d’un homme et d’une idéologie venus des profondeurs de notre histoire.

En soi, la permanence du Front National en tête des sondages illustre bien la vivacité de cette tendance légitimiste, méfiante vis-à-vis des Lumières, de la Révolution, qui a su se métamorphoser pour échapper aux stigmates de l’époque et rejoindre les attentes du pays. De ce point de vue, on aurait tort de sous-estimer la portée du phénomène: il marque un changement de chapitre dans l’histoire de France, qui trouve son écho et son miroir dans le vacillement de l’idée européenne.

L’effet retard de l’après-1945 en France

Au fond, la domination de la vie politique française par le Front National manifeste le retard avec lequel la France tourne la page de l’après-1945. C’est en 1991 que l’Allemagne a connu ce phénomène, en choisissant Berlin comme capitale unique d’un pays « réunifié ». Politiquement, l’Allemagne retrouvait l’espace politique qui fut le sien entre 1870 et 1945, après une parenthèse de plus de 40 ans. En accordant une sorte de préférence au Front National, l’électorat français fait sa réunification à lui. Il retrouve l’inspiration légitimiste, passionnelle, qui fut durablement disqualifiée à la Libération.

Les ingrédients sont désormais réunis, dans le débat public, pour que soient remises sur pied les vieilles logiques nationales en Europe.

Dédiabolisation ou catharsis?

On attribue volontiers la domination du débat public par le Front National à l’effort de « dédiabolisation » porté par Marine Le Pen, avec des souverainistes bon teint comme Florian Philippot. Il est vrai que le soin pris à la direction actuelle du Parti à éviter les écarts a contribué à diminuer la quantité de soufre qui recouvrait le parti. Mais au-delà de ce simple effort marketing, c’est aussi une pulsion plus profonde de la société française qui s’est exprimée à cette occasion.

Durablement, la France a trouvé la forme acceptable dans le monde contemporain pour l’expression d’une tradition politique déclarée interdite depuis Vichy. De même que la sémantique pétainiste était fondée sur la protection, retrouvant d’ailleurs la tradition monarchique du toucher aux écrouelles, le Front National a renouvelé en profondeur et avec succès la thématique de la protection identitaire et sociale.

La promesse Marion Le Pen

Au-delà de cette circumnavigation historique dont Marine Le Pen peut revendiquer la maternité, la prochaine étape de la métamorphose « natio » en France est connue. Elle s’appelle Marion Maréchal-Le Pen dont Emmanuel Macron vient de prouver que la jeunesse peut ne pas être un obstacle.

Dans l’échelle du légitimisme politique, on peut déjà parier que Marion, polie par l’ombre dans laquelle sa tante la projette, franchira quelques degrés supplémentaires. Et c’est aussi cette certitude d’un parcours à venir que certaines élites du Front célébreront dimanche soir.

print

1 commentaire sur Cette fête que le Front National prépare dimanche soir

  1. Pour une fois, je vous trouve un peu léger… les décennies passent, et aucune formation politique ne peut être comparée à ce qu’elles ont été il y a 70 ans. Les individus ne sont plus les mêmes, le contexte est fort différent, et les enjeux ne sont pas non plus comparables.

    Libre à chacun de ne pas croire aux idées d’un prophète donné, mais comparons ce qui est comparable. Ou mieux encore: cessons de comparer avec un passé révolu, et voyons à appréhender le présent avec nos outils et nos ressources. Pour le bien du plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Y a-t-il des OGM cachés dans l’agriculture française?

Le site InfOGM a publié la semaine dernière une contribution d'organisations agricoles françaises auprès de la CJUE pour dénoncer les...

Fermer