Christophe Castaner obligé d’abandonner son « Doudou » offert par Edouard Philippe

Nouvellement installé place Beauvau, Christophe Castaner n’a pu emmener son coq offert par Edouard Philippe pour ses 52 ans.

Devenir ministre de l’Intérieur ne se fait pas sans sacrifices. Et ça, Christophe Castaner l’a appris à ses dépens. Le premier flic de France a dû abandonner « Doudou », un coq noir qu’Edouard Philippe lui avait offert pour ses 52 ans. Un clin d’oeil au néo-ministre de l’Intérieur qui avait, en 2017, gratifié Edouard Philippe d’un « ça va mon poulet ? ».

Contrairement au couple présidentiel qui a pu conserver leur chien Némo, l’oiseau était, d’après Le Parisien, « volatile non grata » place Bauveau. Et pour cause, dans la basse-cour gouvernementale résident déjà les quatre poules de … Bernard Cazeneuve. Mais d’après plusieurs indiscrétions, ces dernières « sont méchantes ». 

Le coq de Castaner a donc été confié à Marc Fesnau, ministre des Relations avec le Parlement. L’animal a maintenant pris place dans les jardins de l’hôtel Rothelin-Charolais, dans le 7e arrondissement de Paris.

Coup dur pour le « premier poulet de France » qui a dû abandonner son coq…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Gyros Bleus : pourquoi les forces de l’ordre pourraient ne pas toucher intégralement la prime de 100€

Décider & Entreprendre a pu se procurer le protocole d'accord signé par le ministère de l'Intérieur et les principaux syndicats...

Fermer