Conseil Européen à risque demain à Bruxelles

Un Conseil Européen doit se réunir le 15 décembre à Bruxelles. Il traitera d’une série de sujets sensibles: les relations avec la Russie, la Turquie, la Syrie, et la crise migratoire, notamment.

Ordre du jour du Conseil Européen

En décembre, le Conseil européen examinera les problèmes les plus pressants, notamment en ce qui concerne les migrations, la sécurité, l’économie et la jeunesse, ainsi que les relations extérieures.

Migrations

Les dirigeants:

  • se pencheront sur la mise en œuvre de la déclaration UE-Turquie;
  • évalueront les progrès réalisés en ce qui concerne les pactes conclus avec les pays africains choisis et fixeront des orientations pour les travaux futurs;
  • évalueront les avancées législatives relatives au plan d’investissement extérieur et plaideront pour l’adoption rapide de ce plan par les colégislateurs afin de renforcer la mise en œuvre du plan d’action de La Valette et des pactes pour les migrations;
  • discuteront de la réforme du régime d’asile européen commun et de la manière d’appliquer à l’avenir les principes de responsabilité et de solidarité.

Sécurité

Le Conseil européen réaffirmera son attachement à la stratégie de sécurité intérieure de l’Union européenne. Il abordera également la question du renforcement de la coopération de l’UE en matière de sécurité extérieure et de défense En particulier, les chefs d’État ou de gouvernement mettront l’accent sur les trois priorités suivantes:

  • la stratégie globale de l’UE dans le domaine de la sécurité et de la défense;
  • le plan d’action européen de la défense;
  • la mise en œuvre de l’ensemble commun de propositions qui fait suite à la déclaration commune UE-OTAN signée à Varsovie en juillet 2016;

Économie, développement social, jeunesse

Les dirigeants feront le point sur les progrès accomplis en ce qui concerne:

  • l’investissement (extension du Fonds européen pour les investissements stratégiques);
  • les stratégies relatives au marché unique;
  • les initiatives concernant la jeunesse;
  • la lutte contre le chômage des jeunes.

Relations extérieures

Le Conseil européen devrait procéder à un échange de vues sur les questions suivantes:

  • la situation aux Pays-Bas dans le contexte de l’accord d’association UE-Ukraine;
  • la Russie et le conflit en Syrie.

Réunion informelle des 27 dirigeants

Une réunion informelle des 27 dirigeants se tiendra en marge du Conseil européen de décembre. Elle vise à définir la manière dont l’UE à 27 va gérer le processus du Brexit après la notification du Royaume-Uni.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Sécurité sociale: la Commission veut adapter les règles de coordination

La Commission Européenne souhaiterait modifier les règles de coordination de la sécurité sociale en Europe, notamment pour tenir compte de...

Fermer