Croissance modérée de la zone euro en perspective

Temps de lecture : 1 minute

Cet article a été lu 2596 fois

L’INSEE vient de produire une note sur les perspectives de croissance dans la zone euro. Elle constate que la croissance du produit intérieur brut de la zone euro a perdu de la vigueur au deuxième trimestre 2016 (+0,3 %), avec un ralentissement de l’investissement et de la consommation privée, notamment lié à des effets météorologiques.

L’activité économique accélérerait à peine à l’horizon de prévision (+0,3 % au troisième trimestre 2016, puis +0,4 % au quatrième trimestre 2016 et au premier trimestre 2017) grâce à une demande extérieure plus soutenue et à une croissance stabilisée de la consommation privée. Cette dernière résulterait principalement de l’amélioration graduelle du marché du travail et aux gains de pouvoir d’achat résultant de la faible inflation. L’investissement rebondirait au second semestre 2016 mais à un rythme modéré. Sous l’hypothèse d’un cours du pétrole stabilisé à 47 dollars par baril et d’un taux de change fluctuant autour de 1,12 dollar pour 1 euro, l’inflation totale resterait en deçà de 2 % (+0,7 % au quatrième trimestre 2016 et +1,3 % au premier trimestre 2017).

À court terme, le référendum pro-Brexit aurait peu d’influence sur le commerce de la zone euro. Néanmoins, il pourrait peser sur la confiance des investisseurs si les perspectives politiques de l’Union européenne s’assombrissaient.

La note produit notamment ce document:

zone euro

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
L’émergence de l’écoterrorisme

Cet article sur l'écoterrorisme est initialement paru sur le site de Paysan Breton. Les groupes animalistes sont considérés par Éric...

Fermer