La CSG, cet impôt juste, vertueux et incompris

L'Assemblée Nationale vient d'augmenter la CSG en compensation de la suppression des cotisations salariales. La mesure est impopulaire et soulève des torrents de haine parmi les retraités, qui appartiennent à la génération probablement la plus privilégiée (et la plus cupide) de toute l'histoire de France. Elle est pourtant juste et vertueuse. 

La CSG (contribution sociale généralisée) augmentera en 2018. L'Assemblée Nationale vient de le décider. C'est l'occasion de rappeler les vertus de cet impôt payé par 100% des Français, quand l'impôt sur le revenu est désormais aussi sélectif que feu l'ISF.

Un impôt universel

La CSG porte sur tous les revenus: ceux du travail comme ceux du capital. On n'insistera jamais assez sur les vertus de l'universalité en matière fiscale. Le fondement de la démocratie, c'est l'imposition. Le fondement de l'imposition démocratique, c'est l'universalité. 

Un impôt solidaire

Contrairement à certains fantasmes, la CSG est réellement solidaire, pour une raison simple. L'essentiel de nos droits à la sécurité sociale reste lié au contrat de travail (notamment en matière de retraite). Les revenus du capital soumis à la CSG ne sont pas pris en compte dans le calcul des droits sociaux. On fait donc payer certains sans contrepartie effective. Ce qui s'appelle la solidarité. 

En particulier, la CSG sur le capital a longtemps servi à financer le fonds de solidarité vieillesse (jusqu'à l'arrêt De Ruyter). 

Un impôt vertueux

La CSG est vertueuse, parce qu'elle est une contribution affectée à une dépense "productive". Elle sert à financer la sécurité sociale, et particulièrement l'assurance-maladie. La mécanique de la CSG consiste donc bien à faire payer le "consommateur" pour les biens communs qu'il consomme. 

Un impôt de solidarité intergénérationnelle

Beaucoup de retraités, qui subiront la hausse de la CSG sans la contrepartie de la baisse de cotisations sur le salaire, considèrent que cette mesure est injuste et rappellent qu'eux aussi, en leur temps, "ont payé" pour avoir droit, aujourd'hui à une compensation. 

L'argument est évidemment fallacieux et mensonger. 

D'abord, parce que la sécurité sociale telle qu'elle s'est développée durant la génération précédente, n'a ouvert aucun droit à capitalisation. On ne paie pas un jour pour avoir droit le lendemain. On paie des cotisations pour équilibrer le système en cours. Si le système coûte plus cher, il est normal que ses tarifs augmentent, et il est vertueux que les plus coûteux (les plus de 65 ans qui bénéficient de la retraite financée par les actifs) et de la santé (dans des proportions bien plus fortes que les actifs) contribuent plus que les actifs. 

Ensuite parce que les cotisations que les retraités ont payées lorsqu'ils étaient actifs ont beaucoup augmenté ces dernières années, de même que le montant des retraites. Autrement dit, les retraités d'aujourd'hui, lorsqu'ils étaient actifs, payaient des cotisations moindres que les actifs d'aujourd'hui. Ils perçoivent aussi une retraite supérieure à celle que les actifs d'aujourd'hui percevront demain. 

C'est donc un acte de justice et de solidarité intergénérationnelle que d'augmenter la CSG des retraités, pour ne pas pénaliser indument les actifs qui les nourrissent. 

14 commentaires sur La CSG, cet impôt juste, vertueux et incompris

  1. Ce genre d'”explication bidon” est bien connu, c’est le système Macron !!!! C’est tellement facile de nous reprocher les “Trente Glorieuses” mais on n’avait pas les 35 h, ni 9 semaines de congés (avec les RTT) et on a tous travaillé très fort et très longtemps pour pouvoir se reposer dans une maison que l’on a payé à crédit et non pas en PTZ, d’autant que nous aidons TOUS, nos enfants que ce soit pour leurs études ou pour leur trouver du travail.Vous n’avez pas le droit d’insulter toute une génération née juste après la guerre et qui en a bavée comme personne. Si nous exigeons que l’état nous paye notre retraite (45% du dernier salaire) alors que nous avons cotisé plus de 140 trimestres c’est parce que cet argent nous l’avons largement mérité.

  2. ah oui??? augmenter la CSG et vivre avec moins de 600 € par mois, c’est juste et vertueux?????????????????
    pendant qu’aucun deputé ne la paie???
    pendant qu’aucun president ne la paie ???
    pendant que les gros du CAC paient moins de 3% d’impots en france???
    juste et VERTUEUX ???? mais dites moi pas que vous avez réfléchis avant de pondre ce torchon??????
    les commercants qui n’ont que 400 par mois apres 40 ans de cotisation au RSI vont tres certainement apprecier la “vertuosité” de votre analyse….et vous n’avez pas honte…. bah cé quoi la prochaine etape??? l’euthanasie remboursée par la sécu???
    la saisie de tous les biens d’un retraité qui decede??
    C QUOI la prochaine etape monsieur V. ???
    les actifs “nourrissent” les retraités … quelle honte de lire ça, vous arrivez encore à vous regarder dans une glace ?
    les actifs nourrissent les GROSSES BOITES qui ne participent pas.. nos retraité ont permis a ces grosse boites d’avoir de la chair humaine a devorer… et c’est comme cela que vous preferrez decrire ce qui se passe dans ce pays????

    je suis un entrepreneur.. j’aimais bien le site Decider et entreprendre.. mais je crois que je vais reviser serieusement la pub que je vous fais..

    cet article est une insulte à nos parents et à tous les retraités
    je pense qu’on va aussi ecrire a la direction de ce site ou manifestement, vous n’avez manifestement plus votre place monsieur V.

  3. Cet article est une insulte à nos parents et à tous les retraités !
    Les actifs “nourrissent” les retraités ??? … quelle honte de lire ça, vous arrivez encore à vous regarder dans une glace ?
    MES MEILLEURS VŒUX DE RETRAITE BIEN POURRIE MR ERIC VERHAEGHE

  4. Vous dites du grand n’importe quoi, rendez moi mes cotisations pendant 43 ans et ont sera quitte. J’ai travaillé 50 heures par semaine c pas assez ? Pour profiter un peu du reste du temps à vivre nous avons (Les retraités ) qu’à se taire ? Et arrête de monter les anciens contre les jeunes. Petit journaliste qui ne comprends rien à la vie, c vrai il vaut mieux supprimer isf et taper sur les retraite.

  5. “le fondement de l’imposition démocratique, c’est l’universalité” ? Pouvez vous développer cette affirmation péremptoire ?
    Que faites vous de la faculté contributive ? Trouvez vous juste de faire payer le même montant à une famille qui élève (et dépense) les futurs actifs qui paieront nos retraites et notre protection sociale, que les autres ?
    Il y aurait aussi beaucoup à dire sur le financement de notre sécurité sociale par l’impôt (qu’il soit CSG ou autre)… mai il semblerait que l’Etat soit vertueux, si j’ai bien compris votre point de vue (?).

  6. Choquée par le manque de tact, autant que par le contenu de cet article qui fustige les retraités et encense ouvertement les directives plus que douteuses des gouvernements successifs. La sécurité sociale devrait être renflouée depuis longtemps (rien de transparent quant à la redistribution de nos impôts) et à force de tirer sur la corde, elle va finir par se rompre…
    La classe moyenne trinque, et nous -comerçants/artisans- profitons aussi du pouvoir d’achat de nos parents. C’est succinct, mais franchement pour quelqu’un qui parle d’universalité et est incapable de solidarité, je ne vous dis pas bravo !!! La CSG n’est pas une contribution vertueuse mais du foutage de g…… Il y a du provisoire qui dure, perdure et est tout à fait injuste. Remettre l’ISF et combattre le dérapage des niches fiscales serait plus pertinent !

  7. “La mesure est impopulaire et soulève des torrents de haine parmi les retraités, qui appartiennent à la génération probablement la plus privilégiée (et la plus cupide) de toute l’histoire de France”
    Je suppose que vous ne payez pas vous-même la CSG pour écrire autant d’inepties. En tout cas, vos insultes sont insupportables Monsieur. Nombreuses sont les personnes autour de moi, maintenant à la retraite, qui, comme moi, ont travaillé 60/70 heures par semaine pendant des dizaines d’années pour payer des études à leurs enfants, aider leurs parents qui peinaient aussi car peu ou pas de retraite, acheter des biens avec le moins de crédit possible pour léguer un bien à leurs enfants… etc.
    Et vous OSEZ NOUS TRAITER DE PRIVILEGIES !!!
    Aujourd’hui, c’est vrai nous essayons de profiter un peu de notre retraite mais nous prenons nos petits enfants pendant presque toutes les vacances pour soulager nos propres enfants, nous aidons des associations caritatives et nous payons pour tous ceux qui profitent du système et qui ne savent même pas ce qu’est la CSG car ils ne font que percevoir des aides de toute part sans avoir à se lever le matin pour aller travailler… EGALITAIRE LA CSG ?
    OUVREZ LES YEUX ET CESSEZ DE NOUS INSULTER ET DE NOUS PRENDRE POUR DES VOYOUS, ce que VOUS ETES !!! Ce que sont tous les élus qui NE PAENT PAS LA CSG SUR LEURS RENTES ETRNELLES

  8. Cet article commence à parler de la CSG et finit par taper sur une catégorie de français : les retraités, qui sont montrés comme étant la principale cause du déficit des caisses de retraites et de la sécu.
    Manifestement encore un article écris par quelqu’un qui a une connaissance très très moyenne du système de retraite français. Sachant qu’il existe un régime de retraites des salariés, un régime des commerçants et artisans, un régime des agriculteurs, des régimes de retraites spéciaux et le régime des politiciens, le système de retraite français est une pyramide de Ponzi qui ne vit que parce que l’on vole un régime que je nommerais pas au profit de quelques autres. Les déficits ainsi créés permettent aux donneurs de leçons haut placés de dire aux gueux qu’ils doivent subir des augmentations d’impôts pour que leur système de retraite puisse survivre. Bien sûr ces notions échappent à la plupart des journaleux qui écrivent des articles sur la retraite. Ils ne comprendront que lorsqu’ils seront eux-même des retraités volés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La CFDT retrouve sa place de premier soutien syndical au gouvernement

Contesté cet été par FO, le rôle de premier soutien syndical au gouvernement est désormais admis par tous. Le rôle...

Fermer