Délinquance à Paris: faut-il boycotter Darty et l’Association des Paralysés de France?

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 3015 fois

La délinquance à Paris, et sa forme la plus agaçante: l’incivilité au quotidien, ne cesse d’enfler, même si un artifice de la police permet de le cacher. Une scène ordinaire hallucinante, à laquelle j’ai assisté aujourd’hui (et que j’ai subie), illustre bien la dérive à laquelle nous assistons, dans une parfaite impunité pour les fauteurs de trouble.

La délinquance à Paris au quotidien

C’est une scène de rue anodine. Je remonte l’avenue des Ternes vers 15 heures. Sur cette artère chic, la foule se presse pour les cadeaux de Noël. En passant sur le trottoir du magasin Darty, un jeune portant un imperméable orange, au milieu d’autres jeunes habillés comme lui, me propose de donner des fonds pour l’Association des Paralysés de France. J’ai l’esprit occupé, et j’esquisse peut-être une moue, mais je suis pressé, et je passe mon chemin sans mot dire.

Dans mon dos, je l’entends sortir une phrase déplacée, un reproche de ne pas donner: “Alors, comme ça, on est exaspéré, on a trop de sollicitations?” Mais de quoi je me mêle. Je m’arrête, je me retourne, et j’indique à ce vendeur que je trouve sa remarque déplacée. Immédiatement, une de ses collègues se jette sur moi pour me dire de “dégager” et le “chef vendeur” intervient, me menace, me crache à la figure.

La foule fait un pas de côté pour éviter l’incident. Deux vigiles postés à dix mètres regardent et ne lèvent pas le petit doigt.

L’indifférence totale de Darty

J’en suis estomaqué et je décide de demander des explications au directeur du magasin Darty, qui accepte manifestement sans aucun problème d’héberger sur son trottoir des petits voyous qui polluent son image. Je me le fais indiquer, et je me présente clairement à lui. Voici ce qu’il me dit:

Autrement dit, va te faire foutre et démerde-toi mon gars.

L’Association des Paralysés de France se fait-elle escroquer?

Ni une, ni deux, j’appelle l’Association des Paralysés de France, dont tous les directeurs – je le découvre en appelant – sont partis en séminaire.

Je tombe finalement sur l’assistante du directeur général, qui m’explique qu’aucun bénévole, aucun collecteur de fonds ne circule dans les rues de Paris pour lever des fonds auprès du public au bénéfice de l’Association.

Supposons! ce qui signifie bien que ces jeunes collectent de l’argent en réalisant de belles escroqueries. Mais cela ne semble intéresser personne…

print

4 commentaires sur Délinquance à Paris: faut-il boycotter Darty et l’Association des Paralysés de France?

  1. Quelle tragédie qui méritait bien 2 articles ! Quand on ne peut plus se fier à la police et que même Darty défaille, vers qui se tourner pour faire respecter la loi et l’ordre ?
    La seule solution rationnelle me semble être de prévenir Fox News pour une inscription immédiate du 17ème arrondissement dans la liste des no-go zones françaises. Cela ne pourra que pousser Donald Trump à réagir d’un cinglant “si j’avais été avenue des Ternes, j’aurais ouvert le feu”. Par effet boule de neige, la Communauté internationale ne devrait pas tarder à réagir…
    Sinon, si un gamin est impoli avec vous, essayez la paire de claques !

  2. Jcc; surtout pas la paire de claques car, alors, au mieux tu risques de te retrouver avec un surin dans le bide (et alors ne te biles pas on a un bon système de santé tu sera vite remis ).Mais il y a aussi au pire, le plus probable, tu te retrouveras alors avec un dépôt de plainte pour violence sur mineur (et là tu as intérêt à avoir une bonne assurance et un bon avocat). Ceci étant ce n’est pas non plus à DARTY de faire la police sur le trottoir

  3. Le trottoir est un lieu public et n’est pas de la responsabilité de Darty. Les vigiles sont là pour assurer la sécurité du magasin, pas pour faire la police dans la rue (comportement qui pourrait être assimilé à une faute grave en cas de débordement. Les vigiles n’ont pas plus de pouvoir que le citoyen lambda qui passe dans la rue et assiste à votre “agression”. Ce ne sont pas les vigiles qu’ils faut blâmer mais l’indifférence générale des gens lorsqu’ils assistent à une agression dans la rue. Bref votre mise en accusation de Darty est totalement déplacée. Nous sommes dans un état de droit. Faites appel à la police ou la justice mais ne demandez pas au premier quidam dans la rue de le faire. La France n’est pas encore le far west

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
À quoi sert l’État actionnaire ?

Article initialement paru sur le site The Conversation, sous la signature de Michel Albouy. S’il fallait choisir deux caractéristiques qui...

Fermer