Des milliards de diamants sont sous nos pieds…

Pas la peine de risquer un tour de rein en creusant votre jardin, les milliards de diamants gisent entre 150 et 200 km de profondeur… 

Des géologues américains ont découvert un gisement de plusieurs milliards de tonnes de diamants, enfouis sous la surface de la Terre.

 

Des milliards de diamants bientôt dans les joailleries ?

 

Ces pierres précieuses ne sont toutefois pas près d’arriver dans les joailleries. Faits de carbone, les diamants se forment sous très forte pression et par une température extrême au fin fond de la Terre. Ils n’émergent près de la surface que par le biais d’éruptions volcaniques qui ne se produisent que rarement… Tous les dix millions d’années environ !

 

Un énorme trésor

Les chercheurs ont détecté ce trésor dans des roches appelées cratons, qui s’étendent à travers la croûte terrestre et s’enfoncent dans le manteau. Le projet a commencé quand les scientifiques ont été étonnés par leurs observations. Les ondes sonores accéléraient de manière significative en passant à travers les racines des vieux cratons.

Plus d’un million de milliards de tonnes de diamants se trouveraient sous la surface de la Terre, ont indiqué des chercheurs du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) :

On ne peut pas les atteindre, mais il y a là beaucoup plus de diamants que nous le pensions. Cela montre que le diamant n’est peut-être pas un minéral si exotique, mais qu’à l’échelle des choses il est relativement commun.

Ulrich Faul

Un peu de gemmologie

Les diamants, constitués de carbone – qui lui donne sa transparence -, se forment dans des conditions extrêmes : températures de plus de 1 000 degrés et très forte pression, à des centaines de kilomètres de profondeur.

Le rubis est la variété rouge de la famille minérale du corindon. Sa couleur est causée principalement par la présence d’oxyde de chrome dans sa composition. 

Si le bleu est la couleur la plus connue du Saphir, il peut prendre toutes les teintes (sauf le rouge)… Jaune, rose, orange, violet et même incolore. Les possibilités sont infinies. Sa couleur dépend de la concentration en fer et en titane dans le minéral. 

L’émeraude fait partie du groupe des silicates, variété de béryl, dont les traces de chrome, de vanadium et parfois de fer lui laissent sa couleur verte.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Le gouvernement Espagnol taxe les banques pour financer les retraites ! Olé !

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, lève une nouvelle taxe sur les banques pour laisser respirer la sécurité sociale...

Fermer