Détresse des professionnels de santé : un observatoire de la qualité de vie au travail (QVT) comme seule solution ?

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, vient de lancer l’observatoire national de la qualité de vie au travail (QVT) des professionels de santé.

Alors que les nouvelles faisant état de services surchargés et que de grandes craintes de pénurie de personnel se font sentir à l’approche de l’été, cet observatoire est supposé aider à établir un diagnostic sur en réunissant des connaissances et à proposer des solutions. 

Le fonctionnement de cet observatoire est basé sur la concertation et s’adresse à toutes les professions médicales, peu importe leur statut (étudiant, professionnel), leur fonction et leur mode d’exercice. Pour l’instant, on ne sait pas grand chose des travaux que réalisera cet observatoire de la QVT : nous savons juste que trois groupes de travail seront constitués en… 2019 ! Oui, la qualité de vie au travail de ceux qui nous soignent est déjà bien dégradée, elle peut donc supporter 6 mois de plus avant que les premiers groupes de travail ne soient constitués  et qu’un colloque soit organisé. On le comprend vite, ce nouvel observatoire n’est pas près d’apporter des idées et des solution pour améliorer le quotidien des professionnels de santé.

Le document diffusé par le ministère permet par ailleurs de connaître la liste des 12 membres de l’observatoire dont le président est le Professeur Philippe Colombat. Retrouvez-les tous dans le document reproduit ci-dessus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Ordonnances Macron : malgré les annonces de Muriel Pénicaud, les entrepreneurs ne sont pas rassurés

Une étude publiée ce 26 juin, vient contre-balancer les annonces de Muriel Pénicaud qui explique que les ordonnances permettront de...

Fermer