Le discret spoil system de Bruno Le Maire

Bruno Le Maire a déjà promu deux nouveaux directeurs d'administration centrale. Dont l'un de ses conseillers qui devient directeur de la législation fiscale: un poste sensible à l'approche des discussions budgétaires. 

Bruno Le Maire vient de nommer son conseiller fiscalité, Christophe Pourreau, 44 ans, à la tête de la direction de la législation fiscale. Ce poste est sensible puisqu'il consiste notamment à rédiger le volet recettes du projet de loi de finances, et tout spécialement à suivre les modifications fiscales prévues par le budget. 

Il y remplace Véronique Bied-Charreton, nommée en 2012.

Fin août, Bruno Le Maire avait procédé à une autre nomination: celle de la directrice des affaires juridiques de Bercy, Laure Bédier. Cette conseillère d'État a remplacé Jean Maïa, promu secrétaire général du Conseil Constitutionnel. 

Bruno Le Maire et la politisation de la haute administration

S'agissant de Christophe Pourreau, l'opération est emblématique de la tendance désormais bien ancrée à la politisation de l'administration. Ce haut fonctionnaire de 44 ans accède à une direction après un passage de quelques semaines en cabinet ministériel. 

Cette technique de nomination rappelle que le statut ne garantit plus du tout l'apolitisme de la haute fonction publique...

1 commentaire sur Le discret spoil system de Bruno Le Maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Prestations sociales : oublier n’est pas frauder

La lutte contre la fraude aux prestations sociales vient de recevoir un coup sur la tête. Les agents chargés de...

Fermer