Éducation: ce que les profs veulent vraiment

Le syndicat UNSA vient de communiquer les résultats de son baromètre des métiers de l’éducation. Nous publions ici l’un des résultats détaillés de ce sondage auquel plus de 30.000 personnes concernées ont répondu.

L’éducation et ses problématiques aujourd’hui

On lira avec attention les résultats de cette enquête et, en particulier, les résultats des réponses aux dernières questions. Celles-ci portent sur les mesures à prendre pour améliorer la situation. Majoritairement, les enseignants restent attachés à une politique de création de postes destinée à réduire leur temps de travail. Majoritairement, ils restent également attachés à une politique salariale faiblement discriminante (mieux reconnaître les mérites, mais en augmentant tout le monde…) et une autonomie faible des établissements (liberté d’organisation, mais pas de diversification des diplômes ou des formations).

On vérifiera donc une fois de plus la frilosité des personnels vis-à-vis des réformes de trop grande ampleur et la préférence générale, au sein de l’éducation et de sa communauté, vis-à-vis des pratiques managériales générales avec une faible part d’individualisation.

Le sondage interroge également les enseignants sur le financement des établissements privés. Majoritairement, les enseignants se prononcent en faveur d’un financement public sous condition.

Pour les entreprises, il est intéressant de noter que les enseignants du second degré considèrent que la préparation à la vie professionnelle passe après la préparation à la vie citoyenne.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Délai d’opposition à un acte juridique : la CJUE précise les droits des SDF

La CJUE vient de rendre une décision intéressante concernant le droit de l'accusé sans domicile fixe à être informé de...

Fermer