[Enquête] : le business des certificats médicaux, une affaire à plusieurs centaines de millions d’euros

Avec près de 16 millions de licences éditées chaque année, l’obtention du certificat médical est devenue un passage obligé. Seulement, il semblerait que ce dernier soit de plus en plus demandé pour des activités qui présentent des risques accidentogènes peu élevés. Au point que certains médecins en viennent à questionner leur utilité. via GIPHY Chaque été, c’est le même cirque lorsque l’on souhaite faire une activité physique. Il faut prendre le plus rapidement possible rendez-vous chez un médecin pour passer un check-up complet avant que ce dernier ne se saisisse de son stylo et paraphe sur un précieux bout de papier. Un sésame qui ouvre le droit à faire du sport pendant 3 ans depuis la réforme de 2016. Ce papier, c’est le certificat médical de non-contre-indication à la pratique sportive. Anodine en apparence, la demande de l’édition d’un tel document donne parfois lieu à des situations ubuesques. Le passeport pour le sport Le plus commun des certificats médicaux est évidemment le certificat de non contre-indication à la pratique sportive. Que l’on fasse du football, de la natation ou encore de la course à pieds, il sera demandé par les clubs qui proposent ces activités lors de l’inscription. Le ministère des sports explique…...

Retrouvez la suite de notre long-format et ayez accès à toutes nos autres enquêtes pour seulement 2€ par mois avec l'Abonnement aux enquêtes.
Connexion Inscription
Lire les articles précédents :
Médecin : la profession ne fait plus rêver

Deux études, l'une en France, l'autre aux Etats-Unis, montrent que si les médecins sont satisfaits de leur rôle et de...

Fermer