Forte poussée des dépenses de l’État durant les derniers mois de Hollande

La direction du Budget vient de publier la situation mensuelle budgétaire de l'État au 31 mai 2017. Cet exercice, qui clôture les derniers mois de François Hollande, illustre parfaitement les dérives des dernières semaines. 

Comme on le voit, la comparaison entre la somme des dépenses fin mai 2016 et fin mai 2017 envoie des signaux inquiétants. Les dépenses de personnel ont augmenté de 3,6% en un an, quand les dépenses de fonctionnement, à périmètre constant, flirte avec les 5% d'augmentation. Les dépenses d'intervention (les bonnes oeuvres du gouvernement Cazeneuve pour apaiser les esprits en période troublée) ont augmenté de 4%. Sur ces seuls postes, ce sont 5 milliards € qui sont partis en fumée en plus. Cette coquette somme devra être rattrapée pour tenir dans l'épure des 3%. 

Pour dissimuler la poussière sous le tapis, Cazeneuve a recouru aux grands moyens. Il a sabré les dépenses d'investissement et les prélèvements au bénéfice des collectivités. 

Là aussi, cet artifice aura ses limites et le gouvernement Philippe devra gérer une situation compliquée.

Bref, ce n'est pas complètement la politique de la terre brûlée, mais Hollande n'en a quand même pas été très loin. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le gouvernement face au déficit comme une poule face à un couteau

Le gouvernement a-t-il vraiment une stratégie face au déficit public? Ou improvise-t-il dans une forme de panique qui laisse songeur?...

Fermer