La France championne européenne de l’espérance de vie pour les vieux

Cet article a été lu 1582 fois

Madame a vraiment de quoi sourire (ou pas), car à partir de 80 ans, l’espérance de vie d’un Français en 2014 est de 11 ans en moyenne, la plus élevée en Europe d’après Eurostat. Les indicateurs démographiques de l’office européen de la statistique ont aussi révélé que près de 27 millions d’octogénaires vivent en Europe en 2015.

4,5% à 5,8% d’octogénaires français en 10 ans

En France, 3,85 millions de personnes âgées de 80 ans et plus ont été recensées en 2015 contre 2,8 millions en 2005 :

proportion-des-personnes-agees-en-europe

La population française compte 5,8% d’octogénaires en 2015, soit 1,3% de plus en 10 ans et 65% d’entre eux sont des femmes. La France est le 4e pays européen où cette proportion est la plus élevée après l’Italie (6,5%), la Grèce (6,3%) et l’Espagne (5,9%).

Retenons également que dans l’UE, près de 27 millions de personnes sont âgées de 80 ans et plus contre près de 20 millions en 2005. Le Vieux Continent assiste à un vieillissement de la population globale dû essentiellement à l’accroissement de l’espérance de vie : +1,1 an entre 2004 et 2014.

12 ans d’espérance de vie pour les octogénaires françaises

En 2014, un Français âgé de 80 ans et plus peut encore espérer vivre pendant 11 ans en moyenne :

esperance-de-vie-dans-lue-en-2014

La France enregistre l’espérance de vie des octogénaires la plus élevée en Europe avec 11 ans en moyenne : 12 ans pour les femmes et 9,5 ans pour les hommes. Ce chiffre a même augmenté de 1,6 an entre 2004 et 2014. Aussi, la population mondiale compte-t-elle aujourd’hui 125 millions de personnes âgées de 80 ans et plus et elles seraient 434 millions d’ici 2050 selon l’OMS.

Même si on a donc encore beaucoup beaucoup de temps pour bien profiter de nos (arrières) petits-enfants, le vieillissement de la population influencé par l’allongement de l’espérance de vie induit désormais des devoirs d’adaptation à toutes les sociétés. Le système de l’assurance-vieillesse, par exemple, y joue un rôle crucial dans la mesure où les pensions de retraite constituent les principales sources de revenus d’un octogénaire.

Tout cela est bien beau, mais quand plusieurs candidats aux présidentielles de 2017 veulent toucher à l’âge de départ, le gouvernement en place décide de geler les pensions pour la troisième année consécutive. Si les octogénaires ont 11ans d’espérance de vie et qu’ils partaient en retraite à 60 ans, ils vivraient donc avec leur « baisse de revenu » (pension) pendant plus de 30 ans. A méditer.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La décision de la CJUE qui redonne espoir aux collaborateurs parlementaires

Chacun connaît la position difficile des collaborateurs parlementaires, recrutés sur contrats de droit privé extrêmement précaires et dépourvus de toute...

Fermer