François Pupponi, député le plus influent de France?

Sarcelles mayor, Francois Pupponi, during an ecumenical ceremony at the synagogue of Sarcelles, north of Paris, on July 21, 2014. An ecumenical ceremony was being held on July 21 after a weekend marked by violence on the sidelines of pro-Palestinian demonstrations in Paris and Sarcelles. Sarcelles, France, July 21, 2014/NICOLASMESSYASZ_messyasz732.24/Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1407220732
Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 2281 fois

François Pupponi est-il devenu le député le plus influent de France? Au vu des débats en commission des Finances de l’Assemblée Nationale, la question se pose, tant le personnage est parvenu à faire passer “ses amendements” à la loi de finances 2016.

Pupponi, champion de l’amendement

Le député Pupponi a obtenu 7 amendements majeurs durant le débat budgétaire en commission, ce qui fait de lui le recordman du genre. Il a successivement obtenu la réduction du taux de TVA pour l’accession sociale à la propriété, la réduction à 10% du taux de TVA pour les opérations de construction de logements intermédiaires, la prolongation de l’exonération de plus-values immobilières pour les cessions en faveur du logement social, de l’abattement de plus-values immobilières en zone tendue, la compensation de l’exonération de la taxe foncière sur les logements sociaux, la suppression du plafonnement de la décote pour l’aliénation des terrains du ministère de la défense en faveur du logement social et l’extension de la possibilité d’aliéner un terrain de l’État en faveur du logement social avec une décote aux cas de réhabilitation.

Ce palmarès montre toute l’attention du député pour le sort du logement social: grâce à lui, les promoteurs de l’habitat social vont empocher quelques belles plus-values.

Pupponi, président de l’ANRU

L’intérêt de François Pupponi pour le logement social tient largement à ses fonctions de président de l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain, un fromage anciennement placé dans le bec de Michel Delebarre. Pupponi s’est adjoint les services d’un directeur général de choc: Nicolas Grivel, qui fut directeur adjoint de cabinet de Michel Sapin au ministère du Travail. Cette équipe est supposée transformer les “quartiers” en profondeur avec le pactole apporté par l’Etat et par les partenaires sociaux d’Action Logement (le 1% patronal…).

L’ANRU dispose de plusieurs milliards pour agir. Manifestement la somme ne suffit pas puisque le président de cet établissement public industriel et commercial met à profit son mandat de député pour faciliter ses opérations grâce à une réglementation très favorable.

Décidément, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Et puis cette technique permet d’économiser le recours à un cabinet de lobbying.

Pupponi, un strauss-kahnien pur sucre

Ce mélange des genres n’est pas une découverte complète pour ce fonctionnaire blanchi sous le harnais de Dominique Strauss-Kahn, dont il fut premier adjoint à la mairie de Sarcelles en 1995. Il devient maire en 1997, tout en étant inspecteur des impôts.

Il est réélu en 2001 dès le premier tour avec le score confortable de 58% des voix. Son programme tourne autour du renouvellement urbain de sa commune, et autour de sa desserte par le tramway.

Une politique de nivellement par le bas?

Reste que l’empilement de mesures fiscales favorables pour le logement social, conjoint à l’absence de mesures fortes en faveur de l’accession à la propriété, donne le sentiment d’un jusqu’au-boutisme dans le nivellement par le bas. La France entend résoudre sa crise du logement par un développement massif de l’offre sociale sans véritable ambition pour une amélioration des conditions de logement pour les classes moyennes.

Cette politique risque à terme de créer des déséquilibres sociaux majeurs en saturant certains espaces avec des logements sociaux peu porteurs de mixité sociale.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La protection sociale est-elle soluble dans Solvabilité 2?

Solvabilité 2 a été conçue pour sécuriser les fonds propres, mais aussi professionnaliser la gouvernance des organismes d’assurance, y compris...

Fermer