Gilets Jaunes : une note interne détaillant le dispositif de sécurité à Paris aurait fuité sur le net

A quelques heures de l’acte IV des manifestations prévues pour ce samedi 8 décembre, une note interne de la Préfecture de Police de Paris a fuité sur le net. A l’intérieur, le détail exact du dispositif de sécurité qui sera mis en place.

Depuis quelques heures, plusieurs forums et les réseaux sociaux sont en ébullition à l’approche des manifestations des Gilets Jaunes prévues à Paris ce samedi 8 décembre. Un acte IV qui inquiète de plus en plus le gouvernement.

Dans ce contexte, une note interne émanant de la Préfecture de Police de Paris a fait son apparition sur le net. On y découvre de nombreuses informations sur le dispositif de sécurité qui sera mis en place à Paris.

Chefs, nombre d’agents, équipement, lieux

Le document a fuité sur le forum 4Chan. On y retrouve un pdf. de huit pages daté du 7 décembre 2018 et avec une entête de la Préfecture de Police de Paris. En objet, le document fait mention de « Dispositif de la DSPAP dans le cadre du rassemblement national des gilets jaunes sur la capitale le samedi 08 décembre 2018« .

Parmi les informations disponibles dans le document, on retrouve, entre autres, une liste des prises de service sur des lieux sensibles. Y sont présentés les effectifs présents ainsi que leur équipement et leur nombre.

Une fuite volontaire ?

Joint par notre rédaction, la Préfecture de Police de Paris est à l’heure où nous écrivons notre article, injoignable.

Pour autant, nous avons pu prendre contact avec un agent des forces de l’ordre. Ce dernier déclare « qu’il s’agit soit d’un vrai document, soit d’un faux très très bien fait ».

Pour l’heure, plusieurs éléments interrogent. La fuite provient d’un utilisateur se faisant appeler « Anonymous » sur le réseau 4Chan, avant d’être partagé sur les réseaux sociaux. D’abord en anglais puis traduit en français, on ne sait que peu de choses sur ce mystérieux informateur, si ce n’est que le post date du 7 décembre à 20h29.

Environ deux heures plus tard, Actu17, le média de référence chez les forces de l’ordre faisait état de cette fuite. Mais là encore, personne n’était identifié comme étant celui qui a lâché l’information.

De plus, le document ne dispose d’aucune signature manuscrite alors que la plupart des documents émanant de la Préfecture de Police disposent d’une signature finale manuscrite. La totalité du document est écrite avec un ordinateur.

Rapidement, la thèse d’une fuite volontaire a fait son apparition. Mais quelle en serait le but ? On sait que le gouvernement craint des possibles violences ce samedi 8 décembre. Lors de sa conférences de presse, Christophe Castaner n’a pas non plus donner une multitude d’informations sur le dispositif qui serait mis en place à Paris.

Mais si le document n’est pas siglé comme étant secret défense, la fuite fait tâche et la justice pourrait rapidement ouvrir une enquête pour en retrouver l’origine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Gilets Jaunes : des véhicules blindés seront bien déployés dans les rues de Paris

Lors de sa conférence de presse de vendredi 7 décembre, Christophe Castaner a expliqué mobiliser des moyens de grande envergure...

Fermer