Le goûter de Macron n’aurait pas plu aux policiers

Le Président Macron a de nouveau montré sa légèreté en donnant un simple goûter aux policiers chargés de sa sécurité. Comme le révèle la presse locale, cette initiative n'est pas du goût des intéressés.

Un goûter difficile à digérer

On pourrait croire qu'il s'agit là d'un geste amical étant donné que M. Macron visitait une école primaire. Mais en ce lundi de rentrée, les policiers chargés de la sécurité du Président, à pied d'œuvre 10 heures durant, ont attendu le véritable repas en vain.

Rien de plus à manger, à croire que les forces de l'ordre ont l'estomac d'un écolier. Cette plaisanterie n'a pas fait rire tout le monde car le syndicat Unité SGP Police-FO entend bien saisir le préfet et le CHSCT. En pratique, les policiers en déplacement ont en effet le droit à un forfait repas de 15,25€, un montant loin d'être atteint par la pomme, la petite bouteille, le jus d'orange et le paquet de biscuits donné aux agents lundi dernier.

Le secrétaire départemental d’Unité-SGP-Police FO en Meurthe-et-Moselle, Abdel Nahass réagit : c’est toujours la DDSP qui reçoit - ici la Moselle - qui à la charge d’assurer la restauration. Avec la possibilité de demander un remboursement à l’administration et en cas de déplacement hors du lieu de résidence, les fonctionnaires ont droit à un forfait repas de 15,25 €. Là, on en est loin !

1 commentaire sur Le goûter de Macron n’aurait pas plu aux policiers

  1. oui mais il avait claqué tant d’argent pour se maquiller que l’enveloppe prévue pour cette opération de communication étant déjà épuisée. il faut que ces policiers “de rien” fassent preuve de plus de compréhension

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le commerce extérieur français encore en berne

Pas de miracle économique en juillet dernier, le déficit du commerce extérieur de la France s'est, une fois de plus,...

Fermer