Le gouvernement gâte les transporteurs routiers

La Ministre chargée des transports, Elisabeth Borne, a annoncé l'exemption de l'augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétique (TICPE). Joli cadeau pour le secteur en crise.

C'est lors du 72e Congrès de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), qu'Elisabeth Borne, Ministre des transports, a fait un joli présent au secteur des transports routiers, qui attendait avec impatience son annonce. Elle a entre autres annoncé l'exemption de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques pour le secteur, le non-retour d'une écotaxe. D'autres concertations sont en cours, notamment sur le Paquet routier, constitué de trois règlements européens. Les rémunérations des travailleurs détachés en Europe ont déjà fait l'objet d'un accord.

Plusieurs discussions sont en cours pour le transport routier

Élisabeth Borne a fait part qu'une "concertation sur les enjeux fret et logistiques aura lieu cet automne". Il s'agit là de la continuité du lancement de la stratégie nationale France Logistique 2025, lancée par le gouvernement pour mettre en place une stratégie nationale pour la logistique, en l’adaptant aux mutations numériques et aux enjeux du climat et de la transition énergétique. De plus, Jean-Christophe Pic le président de la FNTR, précise que le Paquet routier européen est en cours de concertation et que la Fédération est en accord avec les pouvoirs publics sur ce sujet, dont la ligne de conduite est "à travail égal, salaire égal". L'autre bonne nouvelle est l'évocation d'un financement public des permis de poids lourds pour les jeunes. Par ailleurs, les ministres européens se sont déjà accordés sur les travailleurs détachés en Europe. Leurs rémunérations seront désormais alignées sur celles des travailleurs nationaux.

La France veut éviter la concurrence déloyale

Le débat le plus délicat reste celui sur l'encadrement voulu par la France pour éviter toute concurrence déloyale qui pourrait nuire au secteur. La Ministre du travail et le président de la FNTR s'accordent sur un délai de carence entre deux cabotages (l'acheminement de marchandises sur une courte distance). 

Voilà encore de nouvelles mesures à prévoir pour les transports routiers, qui représentent des avantages pour le secteur, qui s'engage lui-même pour redynamiser les métiers des transports.

Il n’y aura pas de reproduction des dispositifs et des erreurs du passé, Elisabeth Borne

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Indemnités de licenciement : le simulateur qui divise

L'information fait le tour des médias depuis plusieurs jours : le gouvernement a mis en ligne un outil permettant d'estimer...

Fermer