Hôpital de Champagnol : Violences aux urgences…

Le projet de réorganisation des urgences de l’hôpital de Champagnole a vu le jour en janvier dernier après cinq ans d’atermoiements !

Etait-ce pour répondre  « dans l’urgence » à l’agression de la cheffe des urgences de Lons-Le-Saunier, arrivée à l’improviste en délégation avec deux personnes de la direction provisoire à l’hôpital de Champagnole, pour demander des comptes à un médecin de soixante ans – dont vingt passés à Champagnole – sur un problème de gestion des grades ?

Le médecin, se sentant sans doute acculé et accusé après une journée bien remplie, est tout simplement entré dans un excès de colère menant à des actes violents.

Saisissant une chaise, il a frappé sa supérieure et son escorte, provoquant moult plaies, bosses et dommages psychologiques.

Jugé pour coups et blessures, le médecin est suspendu à titre conservatoire sans assurance de pouvoir exercer à nouveau et la direction provisoire ne l’est plus, avec l’arrivée d’un nouveau directeur au centre hospitalier.

Au-delà de ce cas de passage à l’acte, c’est tout le système qui est une fois de plus dans le collimateur du « citoyen patient ». C’est le manque de moyens financiers, le manque d’effectifs, le manque de transparence et les relations humaines entre les professionnels de santé et les directions hospitalières trop souvent en conflit.

Depuis, l’accueil de nuit aux urgences de Champagnole n’existe plus, remplacé par un « service de consultations non programmées », en phase de test. Est-ce pour un développement national en cas de bons résultats ?  

La nuit c’est fermé !

Il faudra désormais composer le 15, et c’est le centre de régulation qui déterminera l’urgence et la réponse appropriée.

Des fois que les patients se rendent quand même à l’hôpital, celui-ci fera en sorte que personne ne puisse y pénétrer la nuit. Mais rassurez-vous, un téléphone relié au 15 sera à votre disposition. On va quand même pas vous abandonner dans le sas !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Valorisation folle des start-up: quand vient le temps de rembourser les actionnaires – l’exemple douloureux de Wijet…

Les mésaventures de Corentin Denoeud, à la tête de Wijet, racontées dans un blog à lire par tous les passionnés de start-up,...

Fermer