Les industriels n’arrivent pas à tenir leurs prévisions d’investissements

En début d’année, les industries manufacturières prévoyaient une hausse de leur investissement en 2017. Cette anticipation s’avère juste, mais elle a été revue à la baisse au regard résultats publiés par l’INSEE. En 2018, les investissements devraient stagner.

Tout au long de l’année 2017, les chefs d’entreprise des industries manufacturières ont été optimistes quant à l’augmentation de leur investissement. Peut-être un peu trop, en attestent les publications de l’INSEE à ce sujet. Les prévisions ont été revues à la baisse le mois dernier. En 2018, les investissements devraient connaître une période creuse.

Les investissements industriels surévalués en 2017

Depuis 12 ans , l’industrie manufacturière n’arrive pas à tenir ses prévisions initiales. En effet, dans une parution de l’INSEE datant de février 2017, les chefs d’entreprises des industries anticipaient une augmentation de 5% de l’investissement pour l’année 2017. Puis en juillet 2017, cette prévision de hausse des investissements a augmenté pour frôler les 7%. Finalement en octobre dernier, les industriels se sont rétractés. Ils ont en effet abaissé leur estimation à 4%, soit trois points de moins en l’espace de trois mois. Cela correspond à la révision moyenne observée à cette période de l’année depuis 2005. 

2018 ou l’année creuse pour l’industrie manufacturière

L’année prochaine, les chefs d’entreprise prévoient que les dépenses d’investissement vont stagner par rapport à 2017. En effet, le tableau présent dans le document ci-dessous dévoile une évolution annuelle de l’investissement dans l’industrie manufacturière de 0% en 2018. Il baissera significativement dans l’industrie agro-alimentaire avec -13 points, alors que le secteur de la fabrication de biens d’équipements prévoit une diminution de ses investissements de 11 points, le tout par rapport au mois d’octobre 2017.

La prévision d’investissement des industriels pour 2018 pourrait être révisée au cours des prochains trimestres : en moyenne depuis 2004, la prévision que les entreprises émettent en octobre est inférieure de 3 points à celle émise en janvier de l’année suivante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Les aides d’Etat aux médias nationaux dans le viseur de la CJUE

Dans deux décisions récentes, la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) s'est prononcée sur la définition des aides d'Etat...

Fermer