Economie britannique : la Banque de France s’inquiète

La Banque de France s'est récemment interrogée sur l'avenir de l'économie britannique suite au Brexit. Le document publié la semaine dernière émet de sérieux doutes sur la durabilité de la "bonne" situation actuelle.

Faut-il craindre la crise de l'économie britannique ?

Les auteurs de l'étude soulignent que malgré l'annonce du Brexit, l'économie britannique résiste bien aux différentes conséquences. Le PIB continue sa croissance grâce à une consommation privée portée par des taux d'épargne très bas.

Cependant, la Banque de France estime que la baisse des salaires et le niveau bas du taux d'épargne indiquent que le rythme actuel de consommation ne devrait pas être soutenable "à plus ou moins brève échéance".

Du côté des entreprises, leurs investissements a diminué consécutivement à l'annonce du Brexit. Les entreprises restent prudentes et la Banque de France note que cette baisse affecte le stock de capital disponible et pourrait avoir des conséquences sur la croissance de l'économie britannique des prochaines années.

Le facteur de l'incertitude

cette nouvelle situation n’a pas de précédent, ce qui engendre une incertitude profonde sur les évènements à venir [...] la littérature récente nous montre qu’un choc d’incertitude a des effets fortement négatifs lorsqu’il est associé à un choc financier. Le suivi de l’évolution des tensions financières au Royaume-Uni dans les mois qui viennent sera donc crucial.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Petites entreprises : premières pourvoyeuses d’apprentissage

L'apprentissage semble retrouver des couleurs en 2016 avec 1,9% de contrats conclus en plus par rapport à 2015. Dans le...

Fermer