La France épargnée par la hausse du prix des logements

Un document d'Eurostat dévoile la hausse du prix des logements dans la zone euro et dans l'Union européenne. La France se porte bien, puisqu'elle fait partie des pays ou les prix augmentent le moins.

Les prix des logements ont sensiblement augmenté pour l'ensemble de la zone euro, avec +3,8% au deuxième semestre de 2017, par rapport à la même période en 2016. Quant à l'Union européenne, elle subit une hausse de 4,4% en un an. La France est très bien placée, puisqu'elle se situe en dessous de la moyenne européenne.

La France est le deuxième pays où l'augmentation est la plus faible

D'après l'évolution annuelle du prix des logements, entre l'année 2016 et l'année 2017, la France est le deuxième pays où l'augmentation des prix des logements est la plus faible en Europe. En un an, les prix ont progressé de +3,5%, c'est moins que la moyenne européenne. Le record va à la Finlande, qui voit ses prix évoluer de +1,5% sur la même période. Cela s'explique par des prix déjà élevés dans le pays, qui a déjà subi en 2010 une augmentation de 16% en un an dans la capitale.

Les pays de l'Est sont les plus touchés

Les pays de l'Europe de l'Est sont les pays les plus touchés par l'augmentation des prix des logements, au deuxième trimestre de 2017. On note une évolution en un an de +13,3% en République Tchèque, +10,2% en Lituanie ou encore 9,6% en Lettonie. 

Par rapport au premier trimestre 2017, les prix des logements ont progressé de 1,5% dans la zone euro et de
1,8% dans l'UE au deuxième trimestre 2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
PLF 2018 : l’Etat va-t-il tuer le transport routier ?

Alors que le Projet de Loi Finances 2018 prévoit une indexation du prix du diesel sur celui de l'essence, la...

Fermer