Lactalis rompt les contrats de ceux qui le dénigrent

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 2090 fois

Article paru sur Paysan Breton.

Lactalis a décidé de mettre fin à sa relation contractuelle avec des producteurs de lait ayant témoigné dans le reportage sur l’entreprise diffusé dans l’émission Envoyé spécial le 13 octobre. Contacté par Agra Presse pour réagir à l’information révélée le 27 janvier par Europe 1, Lactalis n’a pas répondu aux sollicitations. Le courrier envoyé aux éleveurs sanctionnés leur précise, selon la radio, « qu’au regard du contexte général ayant entouré » leurs déclarations, Lactalis a décidé « de mettre un terme » à leurs relations. Réagissant le même jour par communiqué de presse, la Coordination Rurale demande à Lactalis de « revenir sur cette décision qui jette le discrédit total sur le groupe ».

Le ministre et les syndicats condamnent l’attitude de Lactalis

Stéphane Le Foll condamne fermement cette décision du groupe Lactalis et rappelle la nécessité, alors que les éleveurs laitiers traversent une période difficile, de privilégier le dialogue afin maintenir des relations constructives au sein de la filière. « Cette décision représente un nouveau risque de dissension entre éleveurs et industriels, au moment même où la cohésion est nécessaire pour permettre la compétitivité de la filière dans son ensemble Le Ministre tient également à rappeler que contrairement à l’argumentation développée par Lactalis, les industriels ne peuvent se considérer comme les « employeurs » des éleveurs, alors même que ces derniers supportent seuls l’ensemble des décisions et des aléas économiques inhérents à leur profession. »Pour la CR, « le simple fait que Lactalis se considère comme « employeur » de ces éleveurs est révélateur de la considération qu’elle leur porte. Cette affaire prouve encore une fois la nécessité que les discussions sur la nouvelle version des contrats, qui doivent être rédigés de façon conjointe, trouvent un juste équilibre entre les parties. Elle prouve aussi la nécessité de la part des pouvoirs publics de mettre en place très vite une régulation de la production et du marché, seul moyen de rétablir des relations normales entre les producteurs de lait et ceux qui leur achètent. »

Source : Agrapresse, Ministère de l’Agriculture, Coordination Rurale.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La fragmentation du monde par Donald Trump

Article paru sur la Gazette de l'Assurance. Au grand étonnement des médias traditionnels, D. Trump fait ce qu’il a promis,...

Fermer