Les français réclament une meilleur défense de la laïcité

Malgré la place importante faite aux religions dans les modes de vie en France, la laïcité ne serait pas assez défendue pour 57% des français. Mais 41% des personnes pratiquantes sondées estiment le contraire.

Un sondage OpinionWay pour la Ligue internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA), révèle l’importante place des religions dans les modes de vie des français. 67% des sondés estiment qu’elles occupent une place de plus en plus importante. Cependant, la défense de la laïcité n’est pas suffisante pour 57% d’entre eux.

Le principe de laïcité remis en question

Si plus de la moitié des personnes sondées affirment que la laïcité n’est pas assez défendue en France, 61% d’entre elles ne sont pas pratiquantes. Les pratiquants, eux, estiment à 57% que le principe est assez défendu. Et la modification de la loi de 1905 pour la laïcité afin de tenir compte des évolutions de la société n’est pas nécessaire pour 53% des personnes interrogées. Résultat surprenant, 18% des français estiment que les demandes des religions dans les hôpitaux doivent être prise en compte. La majorité des personnes qui en attestent sont des pratiquants. Selon les résultats, certains lieux nécessitent donc une prise en compte plus importante de la religion.

Pour une instance qui rassemble les représentants des religions

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a fait part de son souhait de créer une instance qui rassemblerait les représentants des différentes religions. Pour la majorité des français, il s’agit d’une bonne initiative. Le concept est compatible avec la laïcité pour 64% des personnes.

 

79% des français estiment que les religions peuvent faire l’objet de caricatures. 44% d’entre eux pensent cependant qu’il faut prendre des précautions pour ne pas blesser les gens

1 commentaire sur Les français réclament une meilleur défense de la laïcité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Les enseignants cumulent plus d’absences que leurs élèves

Les professeurs seraient ceux qui usent le moins les bancs de l'école. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire,...

Fermer