L’aide-ménagère « empruntait » la carte bleue de son employeur de 92 ans

Multirécidiviste, une aide-ménagère de 45 ans avait l’habitude d’escroquer des personnes vulnérables. Cette fois, elle a dépouillé un homme de 92 ans. Le tribunal l’a condamnée à 12 mois de prison ferme. 

Elle aimait le luxe. Mais elle aimait beaucoup moins payer de sa propre poche les articles qu’elle achetait et les sorties qu’elle faisait. Un paloise de 45 ans, aide-ménagère, comparaissait ce lundi 25 juin pour escroquerie.

2 000€ de sorties, restaurants et parfums

Employée par une homme de 92 ans, elle profitait de son manque d’attention pour lui subtiliser sa carte-bancaire. Seulement, la petite-fille du nonagénaire eu quelques doutes lorsque de mars à avril elle découvrait des dépenses inhabituelles : de l’alimentaire mais surtout des sorties nocturnes, des restaurants et du parfums. Le tout pour un préjudice de près de 2 000€.

Mais l’aide-ménagère n’en était pas à son coup d’essai. Son casier judiciaire contenant neuf mentions dont cinq concernaient des vols par ruse et par escroquerie. Elle compte même une peine de neufs mois de prison ferme pour des faits identiques. Une peine non exécutée car elle fut placée sous contrôle judiciaire. 

 

Convoquée par la police, elle expliquait s’octroyer des avances sur salaires que son employeur lui refusait. Mais sa défense ne fit pas plier les magistrats. Ils l’ont condamnée à douze mois fermes de prison, plus la peine de neufs mois qu’elle n’avait pas effectuée. Sans aucun moyen de s’y soustraire cette fois.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Affaire Johnny : Un référé, une brèche dans la succession Hallyday pour Laeticia, puis un refus de négocier… Quelle situation fiscale ?

Après la brèche dans la succession Hallyday pour Laeticia avec le 13 Avril 2018 le gel des actifs immobiliers de...

Fermer