Lallab: la grosse manipulation misogyne soutenue par la gauche bien-pensante

L'association Lallab, qui prétend lutter contre le sexisme et le racisme, mais en réalité fait l'éloge de la femme voilée, est au coeur d'une polémique. Selon une tribune publiée dans Libération, et notamment signée par Benoît Hamon (et une longue liste de Tartuffes bien-pensants), l'association serait victime d'islamophobie. Les signataires de ce texte effarant feraient bien de s'intéresser à l'activité de l'association avant de la soutenir. 

Il paraît que les Français sont islamophobes et complices de l'extrême-droite lorsqu'ils condamnent l'intervention du contribuable en faveur de l'association Lallab! C'est Benoît Hamon lui-même qui le soutient.

Ah! le bel argument qui élève le débat: tu penses que le voile est un signe de soumission de la femme, tu es d'extrême-droite ou complice de celle-ci. Tu penses que la République laïque doit rester neutre et ne pas soutenir des associations à caractère religieux, et tu es d'extrême-droite ou complice de celle-ci. Bientôt, tu expliqueras que tu es carnivore, et on te répondra que tu es sans doute d'extrême-droite. 

Merci, donc, à tous les bien-pensants, qui nous donnent envie de nous enrichir intellectuellement au contact de leurs arguments de haut vol et tout dans la nuance. On se dit, en les écoutant, que le monde du Vivre Ensemble et de la diversité nous promet une pensée élaborée et une liberté critique digne des traditions démocratiques les plus riches.

L'étonnant silence de Lallab sur les musulmanes qui se révoltent contre le voile

Officiellement, Lallab fait entendre les voix des femmes musulmanes. C'est ce qui lui vaut le soutien des bien-pensants ennemis de l'extrême droite. Alors, quand on lit ça, on se dit chouette: une association de femmes musulmanes va nous détailler le combat des femmes algériennes pour porter le bikini sur les plages, qui a agité l'actualité cet été. 

Voilà en effet un sujet qui paraît en lien direct avec l'objet de l'association: faire entendre la voix des femmes musulmanes qui luttent contre l'oppression vestimentaire imposée en Algérie. Et là, tu t'aperçois que Lallab n'a pas soufflé, de tout l'été, un mot de cette affaire. 

Pourtant, il paraît que l'association organise un tour sur les femmes musulmanes dans le monde, pour donner la parole à celles-ci. Visiblement, il n'y avait plus de billets pour l'Algérie, parce que la voix des femmes musulmanes s'est massivement exprimée cet été de l'autre côté de la Méditerranée, et Lallab n'en a pas soufflé mot. Amusant, non?

En revanche, Lallab a trouvé le temps de consacrer un article au port du voile pendant les épreuves du baccalauréat. Le règlement de l'examen veut en effet que l'administration s'assure qu'une candidate voilée ne dissimule pas, sous son voile, des appareils électroniques qui lui permettent de tricher. 

Sous la plume de Lallab, cette mesure égalitaire est présentée comme suit:

Au centre d’examen, la jeune femme et ses camarades ont été sommées de retirer leurs voiles, pour ensuite être soumises à une fouille très minutieuse sans raison apparente. Une expérience déstabilisante pour Baraa, qui se confie ici.

Visiblement, le combat de Lallab est très orienté vers le soutien au voile, et n'a absolument pas la moindre ambition de faire entendre réellement la voix des femmes musulmanes ni des valeurs républicaines. 

Mais qu'importe, c'est nous qui sommes islamophobes!

Siffler la fin de la récréation sur le sujet de l'islamophobie

Il serait que nos démocraties se réveillent et prennent la mesure du rapport de force que des agitateurs musulmans tentent d'imposer en notre défaveur. 

D'un côté, notre mode de vie est attaqué presque quotidiennement par des jeunes musulmans issus de l'immigration qui n'hésitent pas à tuer aveuglément dans les rues. Cette guerre ne sera gagnée que si les communautés nationales restent solidaires. 

Dans cette solidarité, les musulmans de France doivent choisir leur camp. Soit ils considèrent que le mode de vie en vigueur en France et en Europe est souhaitable et ils doivent participer à sa défense. Soit ils le détestent et pensent que ce que les femmes algériennes rejettent dans leur pays est bon pour nous, et nous devons dès aujourd'hui en tirer toutes les conséquences.

Quant aux Français qui n'ont rien à voir avec l'Islam mais qui préfèrent soutenir ceux qui oppriment les femmes et combattre les femmes qui veulent s'émanciper de l'Islam, il est grand temps qu'ils prennent la mesure de la trahison culturelle à laquelle ils se livrent.

Car, ne leur en déplaise, l'islamophobie est sévèrement réprimée par la loi en France. Mais... pour certains Musulmans, l'islamphobie n'est pas une crainte. C'est manifestement un levier idéal pour exiger de nous un abandon de notre identité. 

Un extrait du texte ignoble signé par Hamon

"A l’origine des trois campagnes dirigées contre Lallab, on trouve des membres de l’extrême droite et de groupes identitaires, mais aussi des personnes prétendant défendre une vision «intransigeante» de la laïcité et de l’universalisme républicain. En plus de reposer sur une compréhension erronée de la loi de 1905, cette supposée intransigeance est en réalité une intolérance, voire une paranoïa, qui s’exerce à l’égard d’une seule religion : l’islam. Cette vision les rend complices de l’extrême droite, les amène à hurler avec elle, et à défendre une vision raciste et sexiste de la société. À cet égard, nous dénonçons la responsabilité particulière du Printemps républicain, ou encore du site Ikhwan Info. Supposément de gauche, féministe, universaliste et laïque, ce mouvement s’en prend ici à une association qui rassemble des femmes directement concernées par la misogynie et le racisme, et qui s’auto-organisent pour lutter contre. Ces structures passent par l’approximation et la manipulation pour défendre un universalisme abstrait et une République qui dissimule mal ses inégalités."

1 commentaire sur Lallab: la grosse manipulation misogyne soutenue par la gauche bien-pensante

  1. L’article était bien jusqu’aux “jeunes musulmans issus de l’immigration qui n’hésitent pas à tuer aveuglément dans les rues.” Ce genre d’hyperbole est quand même assez malvenu et faux à mon avis.

    Les attentats islamistes tuent, faut-il le rappeler, des milliers de musulmans presque tous les jours en Syrie, en Irak et ailleurs. De plus, les terroristes islamistes ne sont pas nécessairement “issus de l’immigration”. Ou alors il faudra me dire à quel moment on cesse d’être “issu de l’immigration”, j’ai des arrière-grands-parents espagnols, suis-je “issu de l’immigration”?

    Si on veut jouer la carte du républicanisme, il faut être cohérent une bonne fois, et rejeter absolument la notion d’une hiérarchie entre citoyens français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Gattaz bientôt récompensé par le gouvernement en échange d’un départ anticipé?

Le Canard Enchaîné vient de révéler que Pierre Gattaz envisageait l'achat d'un château à 11 millions € dans le sud...

Fermer