Les législatives pour les nuls 2017: tout ce qu’il faut pour comprendre le scrutin

Les élections législatives obéissent à des règles particulières... pour bien comprendre ce qui va se passer ce dimanche soir, voici un petit récapitulatif de ce qu'il faut savoir!

Comment accéder au second tour des législatives ?

Aux législatives, tout tourne autour du pivot des 12,5% des inscrits. 

Tous les candidats qui atteignent ce score peuvent se maintenir au second tour. 

Si un seul candidat l'atteint, le deuxième du premier tour peut se maintenir. 

Si aucun candidat ne remplit les conditions, les deux candidats arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

La mécanique du second tour aux législatives est donc très dépendante du taux de participation! En cas de forte abstention, le risque de triangulaire ou quadrangulaire (qui favorisent le Front National) est écarté. Mais, il atteint fortement la légitimité des candidats. 

La sensibilité des résultats à l'abstention est donc forte. Pour mémoire, en moyenne, une circonscription compte 125.000 électeurs. Il faut donc recueillir près de 20.000 voix au premier tour pour se présenter au second. En cas d'abstention à 50%, il faut donc atteindre 30% des suffrages exprimés pour se maintenir de droit. 

Rien n'oblige les candidats à se maintenir! dans l'absolu, les élections pourraient donc déboucher sur des "carences" de postes. 

Quel pourcentage d'inscrits pour avoir une majorité?

Comme l'indique le graphique ci-joint (qui compare le nombre de voix obtenus par les candidats de la majorité au second tour avec le nombre d'inscrits au premier tour), on s'aperçoit que, depuis 1981, la légitimité finale des majorités parlementaires est de moins en moins forte. 

En 1981, les candidats socialistes avaient obtenu un score équivalent à 37,5% du corps électoral. Depuis cette période, aucune majorité n'a atteint les 30% des inscrits... et seules deux d'entres elles ont dépassé le quart des inscrits. 

Depuis 2007, la représentativité réelle de la majorité à l'assemblée nationale dépasse péniblement le cinquième des inscrits...

Ce chiffre à lui seul résume la crise de la gouvernance en France. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le RSI invente discrètement une nouvelle prime pour ses salariés

Comment inventer une nouvelle prime pour ses salariés quand on s'appelle le RSI et qu'on est tellement mauvais que l'ensemble...

Fermer