Les pensées de Brigitte Macron II, par Charlotte Dareau

Nous publions aujourd’hui le deuxième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame.

Mes petits amours,

J’ai trop honte ! C’est du sabotage, c’est inadmissible ! Je suis au bord de la crise de nerfs, j’en pleurerais presque : que je vous explique. …

Avant les dernières vacances scolaires, mon petit Emmanuel n’était pas content de la coiffeuse-maquilleuse qui s’occupait de sa raie bien propre et de sa mise en teint – enfin, là pour être parfaitement honnête, c’est moi qui n’était pas contente parce qu’elle lui faisait quasiment du gringue, genre « je me penche sur lui avec décolleté plongeant, je laisse glisser ma main sur sa joue ou dans ses cheveux, et patati et patata », bref, vous voyez ce que je veux dire…En plus, elle demandait des sommes folles ; je n’aurais pas pu m’acheter le manteau Balmain en noir ( je ne l’aie qu’en blanc et en marine, et en rouge ; vous comprenez, il fallait que je complète la gamme, surtout quand il y a des voyages officiels, je n’ai pas assez de 6 manteaux sur 3 jours).

Charlotte Dareau est contributrice sous pseudonyme.

Eh bien, ces andouilles des services de l’Elysée n’ont rien trouvé de mieux pour en recruter une nouvelle, que d’envoyer une offre sur Pôle Emploi ! Déjà ça, ce n’était pas vraiment discret : ça draine tout de suite les foules. L’embêtant, c’est qu’ils pensaient me faire plaisir en trouvant une perle qui pourraient aussi s’occuper de mes brushings. Il faut dire qu’au sortir de l’avion à Pékin, j’aurais bien aimé avoir quelqu’un sous la main pour rectifier le tir…C’est traître, le vent des steppes de Mongolie. Eh bien, ces écervelés, ils ont ajouté en toutes lettres dans l’annonce qu’ils recherchaient quelqu’un pour s’occuper « des extensions d’une dame ». : la honte absolue ! L’humiliation !

Autant dire au monde entier que je suis une vieille femme avec perruque et postiche ! J’ai tout de suite appelé Mimi : elle va essayer de rectifier le tir et d’inonder tout le monde avec des photos choisies. Mais ce genre de phrases, ça laisse forcément des traces. Plus d’un an de com’ parfaite, depuis la photo sur la plage de Biarritz (oh je m’aime là-dessus, c’est fou) fichu en l’air par une bête annonce d’emploi. Je vous jure ! On était parvenu à faire croire au monde entier que je ne faisais pas mon âge, et là, en une phrase malheureuse, ils dévoilent le pot aux roses : tout était du théâtre ! C’est vrai que j’ai une petite expérience dans ce domaine depuis la Providence d’Amiens, mais on n’est jamais à l’abri des malveillants ou des maladroits.

Trogneugneux, il faut que j’aille faire un tour de quartier pour me déstresser…

1 commentaire sur Les pensées de Brigitte Macron II, par Charlotte Dareau

  1. Bientôt, nous apprendrons qu’elle n’a pas les yeux bleus mais utilise des lentilles colorées, ou qu’elle s’est fait refaire la poitrine ( bien ronde pour une femme aussi maigre ).
    Mais au moins, cela la rend plus humaine , finalement elle n’est pas une Superwoman !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Un médicament vital pour les hémophiles toujours pas distribué en France à cause de retards bureaucratiques

Les hémophiles sévères français sont toujours privés d'un médicament vital pour eux. Malgré une autorisation de mise sur le marché,...

Fermer