Les pièces de 1 et 2 centimes sont en sursis… Avant de passer au zéro cash ?

Après de nombreuses fuites, le rapport du Comité d’action publique (CAP) 2022 a été publié récemment par le syndicat solidaires finances publiques. Y sont dévoilées quelques mesures préconisées par la quarantaine de membres du Comité – comme la suppression des pièces de 1 et 2 centimes – visant à « réinventer le service public pour mieux servir (l’homme ?) ».

Parmi ces propositions : la fin de la TVA réduite dans le bâtiment et la restauration. La fin des augmentations générales (par hausse du point d’indice). Des diminutions d’effectifs à Pôle emploi… Le tout pour environ 30 Mds d’euros. On le sait tous, le gouvernement veut faire 60 Mds€ d’économies… Mais il n’a pas (encore) décidé comment… Pour preuves… Toutes ces mesures ont été démenties. Alors, fake news ?

Parmi les propositions… La fin des pièces de 1 et 2 centimes d’euro !

Comme en Belgique, en Irlande et en Finlande, on pourrait autoriser les commerçants à arrondir aux 5 centimes les plus proches (au-dessus ou au-dessous) le montant global d’un ticket de caisse.

Le PDG de la Monnaie de Paris soulignait déjà en octobre 2015 :

Si ces pièces sont enlevées, les prix vont être arrondis à l’unité supérieure et la population va ressentir une hausse des prix !

Christophe Beaux.

Quand on sait qu’une pièce de 1 centime d’euro coûte… 1,2 centime à produire. CQFD !

Vers le zero cash ?

La mesure est préconisée à court terme pour « mieux lutter contre la fraude ». 

Le rapport préconise de supprimer les espèces, les chèques et les timbres pour les paiements fiscaux et sociaux d’ici deux ans.

Afin d’accompagner néanmoins les publics les plus fragiles, des solutions intermédiaires pourraient être envisagées, par exemple l’utilisation d’une carte sans contact. (J’en profite ici pour trouver l’expression employée mal à propos, puisqu’il y a bien contact. Nous devrions plutôt dire sans introduction ! N’y voyez aucune malice de ma part !)

Le rapport CAP 2022 propose enfin de rendre obligatoire l’acceptation des paiements dématérialisés (carte bancaire, téléphone, virement) pour tous les achats, sans montant minimum, et de développer une application par laquelle les consommateurs pourraient aisément signaler des difficultés.

D’autres mesures envisagées…

  • Un guichet unique « service public » afin que l’usager rural n’ait plus à se déplacer plusieurs fois. Cela coûte surtout moins cher !
  • Fermeture du ministère des Sports  ??? La gestion de l’élite sportive serait confiée à une agence, le reste aux collectivités locales.
  • Des contrats de droit privé: la fin du statut de la fonction publique nest pas annoncée, mais presque
  • De 30 à 177 zones gendarmerie en plus (proposition sans doute faite par un danseur habitué au grand écart). Les circonscriptions de sécurité peu peuplées passeraient sous la prérogative de la gendarmerie
  • Le bracelet au lieu de la prison: il serait généralisé pour la détention provisoire. Le premier coûte 10 €/jour contre 100 la journée de détention
  • Les allocations familiales sous condition de revenu: une vieille idée, partiellement réalisée par sous Hollande. 30 % des ménages ne percevraient plus d’allocations familiales
  • Péages urbains: comme à Londres ou Stockholm, avec exemption pour les véhicules électriques.

Toutes ces idées ne sont que des propositions recensées dans le rapport. Si vous souhaitez proposer vos mesures, n’hésitez à réagir dans notre section commentaire.

1 commentaire sur Les pièces de 1 et 2 centimes sont en sursis… Avant de passer au zéro cash ?

  1. Débarrassons-nous de tous ces technocrates au cerveau fêlé,dont la seule obsession et de réduire nos libertés ! Je commence à entendre dire « qu’ils crèvent! », ce qui fait craindre des réactions violentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Le bon coup du jour : le premier cryptocafé ouvre ses portes à Montréal

Le premier cryptocafé du monde a ouvert ses portes au Canada, au  3449 Boulevrad Saint-Laurent à Montréal. Ce café dispose...

Fermer