Les policiers ukrainiens minaient des cryptomonnaies à la brigade

L’essor des cryptomonnaies donne des idées à certains. Plusieurs policiers en Ukraine ont été arrêtés pour avoir détourné l’électricité de leur brigade afin d’alimenter leur système de minage fait maison. Leur manège aurait duré quatre mois. 

Oui, il est bel et bien interdit d’installer une ferme de minage de cryptomonnaies dans son lieu de travail, qui plus est si celle-ci utilise les ressources énergétiques de l’entreprise. Ou même du service public. Désolé…

Des policiers de la région de Rivne Oblast en Ukraine ont été interpellés pour avoir miné des crypto pendant quatre mois à l’aide d’une installation faite maison.

Structures en bois avec cartes graphiques, disques durs, cartes mères et unité centrale

Pour l’instant, les enquêteurs sont dans l’incapacité de déterminer quelle quantité d’énergie a été détournée. Ils ont aussi choisi de ne pas révéler quelle(s) cryptomonnaie(s) ont été minées et dans quelle quantité. Néanmoins, ils estiment que ce petit manège a duré près de quatre mois. 

En avril dernier, les employés du département de la sécurité intérieure du quartier général de la police de Rivne Oblast ont découvert plusieurs installations au bureau du département de la communication. 

Le même jour, l’enquêteur de l’administration régionale a enlevé à ses collègues deux structures en bois, qui comportaient huit cartes graphiques, six unités d’alimentation, deux disques durs, une carte mère et une unité centrale complète.

D’après le code pénal ukrainien, le détournement d’électricité à des fins personnelles est un acte gravissime. Actuellement, il n’existe encore aucun cadre réglementaire concernant la présence des cryptomonnaies en Ukraine. Cependant, le gouvernement serait en train de plancher sur le sujet.

Avec l’essor des cryptomonnaies, ces faits de détournement d’énergie pour miner des cryptomonnaies sont de plus en plus fréquents. Récemment, un système de minage frauduleux avait été découvert à l’institut nationale de physique nucléaire de Roumanie. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Les avocats de Limoges veulent la peau du nouveau venu AGN Avocats

Le marché du service juridique connait une profonde mutation. Seulement, les avocats déjà installés font de la résistance et rendent...

Fermer