L’INSEE illustre le choc fiscal de Hollande

L'INSEE vient de publier une batterie de chiffres tout à fait intéressants. L'un d'eux souligne la portée du choc fiscal de Hollande. 

On peut s'amuser à noter les différentes étapes d'augmentation des prélèvements et des dépenses publiques. 

Ainsi, en dehors de l'épisode de 1968, les dépenses publiques sont restées sous 40% du PIB jusqu'en 1974. 

C'est à partir de Giscard d'Estaing (réputé libéral...) que les dépenses publiques franchissent allègrement le saut de 45% de PIB. Avec Mitterrand, elles franchissent la barre des 50%.

En dehors de l'épisode Chirac de 1986, ce cap ne sera plus jamais franchi à la baisse. En 1993, elles approcheront (sans les atteindre) le cap des 55%. 

Des moins de 35% de PIB de 1960, la France a donc porté, en l'espace de 20 ans, ses dépenses publiques à 20 points de PIB supplémentaires. 

Nous sommes donc très loin de l'exaltation néo-libérale évoquée dans certains discours de gauche. 

Surtout, on notera avec amusement que c'est la crise de 2008 qui fait franchir aux dépenses publiques un nouveau cap historique, avec une explosion du plafond des 55% de PIB, toujours dépassé depuis dix ans maintenant...

Du côté des prélèvements obligatoires, la situation est tout aussi drolatique. S'ils ont brièvement franchi les barres des 40% des PIB dans les années 60, ils ont surtout grimpé à des taux astronomiques sous Giscard. À partir de 1974, leur hausse est quasiment continue jusqu'en 1985. 

S'ensuit une période de stagnation molle jusqu'en 2011. 

Avec l'arrivée de François Hollande, les prélèvements obligatoires dépassent résolument le plafond de 50% du PIB, avec une hausse de 3 points de PIB en 2 ans (soit 60 milliards€ prélevés brutalement). 

Les contours du choc fiscal de Hollande sont donc clairement connus aujourd'hui. 

1 commentaire sur L’INSEE illustre le choc fiscal de Hollande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Sarnez, Ferrand: la démoralisation de la vie politique est En Marche, par Eric Verhaeghe

La démoralisation de la vie politique française avance à grand pas. Au-delà des discours officiels et du bétonnage par les...

Fermer