Ordonnances Travail : les éditeurs du Code du Travail doivent modifier 400 articles

Les éditeurs des Codes du Travail que sont LexisNexis et Dalloz doivent modifier des centaines d'articles de leurs ouvrages car les réformes définitives sur la loi Travail n'ont pas encore été rendues publiques.

Deux acteurs auxquels on ne pense pas forcément lors des débats sur la Loi travail, se retrouvent aujourd'hui pris dans un incroyable scénario. Les éditeurs Dalloz et LexisNexis, qui publient respectivement le "gros" livre rouge et son équivalant bleu, doivent modifier " 400 articles sur les 11 000 que compte le Code du travail" avant fin septembre.

Tout le monde est touché par les Ordonnances Travail

Alors même que les Ordonnances Travail n'ont pas encore été ratifiées par le Parlement, elles modifient déjà les conditions de travail des français. En particulier les journalistes, les juristes et les rédacteurs. Chez Dalloz, la pression est à son maximum. La charge de travail pour ceux qui conçoivent le code du travail s'est considérablement alourdie ces derniers jours.  Les équipes rédactionnelles doivent modifier environ 400 articles avant la fin du mois. Quand les ordonnances seront effectives. Le but est de permettre aux juristes de commencer l'année 2017-2018 à jour.

Guilhem Cros, directeur éditorial confie s'être engagé dans un "travail précaire car la structure peut être remise en cause" jusqu'à ce que les ordonnances définitives soient rendues publiques. La situation devient assez problématique chez Dalloz, où les rédacteurs accueillent chaque propos au sujet des Ordonnances Travail, avec beaucoup de méfiance : nouvel article de loi à modifier ou non ?

Son homologue LexisNexis ne s'est pas exprimé sur cette situation. Mais il n'est pas impossible que l'éditeur connaisse la même situation.

Décidément, ces ordonnances touchent vraiment toutes les branches professionnelles du pays.

" Une grande partie des ordonnances Macron ne nécessitent pas de décret d’application, on peut donc publier une version rapidement. Nous nous engageons, si les ordonnances sortent fin septembre au Journal officiel, à sortir le nouveau Code fin octobre début novembre. "

Caroline Dechristé, rédactrice en chef de la revue Droit du travail et responsable du Code du travail

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Novelli se rallie à l’ouverture du RSI à la concurrence

Dans la longue interview qu'Hervé Novelli nous a accordée, l'ancien ministre n'a pas mâché ses mots sur l'ouverture du RSI...

Fermer