Lutte contre les déserts médicaux : la carte de France des 26 initiatives régionales

Le ministère de la santé a fièrement publié la carte de France (interactive, s’il vous plaît) des 26 initiatives régionales pour lutter contre les déserts médicaux.

La carte propose le détail de chaque région de France et détaille, pour chacune d’elles, les initiatives menées. 

Une à deux initiatives par région pour lutter contre les déserts médicaux

Dix régions proposent deux initiatives de lutte contre les déserts médicaux : les Hauts de France, la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre Val de Loire, le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la Nouvelle Aquitaine, Provence-Alpes Côte-d’Azur, et la Corse. Toutes les autres régions proposent une seule initiative. 

Parmi les actions menées par les régions, des projets intéressants peuvent être soulignés. Par exemple, la région Bourgogne Franche-Comté crée un cabinet éphémère à Pontarlier composé de 5 médecins. Elle propose aussi à Avallon la création d’un hébergement « pluri-professionnel » pour les étudiants en santé et les internes afin de faciliter leur venue. 

En Corse, une expérimentation relative à la télé-expertise en dermatologie est menée avec succès depuis mars 2015. Des consultations sont aussi proposées au pôle de santé de Cargèse par tous types de spécialistes libéraux ou hospitaliers afin de compléter l’offre de soins sur le secteur. On peut noter que la télé-expertise en dermatologie est également conduite avec succès dans les Hauts de France. 

Du côté de la Bretagne, un projet a pour but d’accompagner les médecins remplaçants pour les conduire à s’installer dans les territoires « médicalement fragilisés« . 

Toutes ces initiatives que vous pouvez retrouver sur le site du ministère de la santé sont un début pour lutter contre la désertification médicale et les difficultés d’accès aux soins. Ces mesures ne seront véritablement efficaces qu’avec l’accompagnement d’une véritable politique nationale.

Lancée en mars 2015 avec le soutien de l’ARS de Corse et de l’UPRS, cette expérimentation concerne le dépistage des tumeurs cutanées et le suivi des plaies chroniques. Elle permet de pallier une démographie préoccupante pour cette spécialité.
Avec environ 600 télé-expertises réalisées, le bilan est positif et permet un meilleur accès aux soins ainsi qu’un diagnostic plus rapide.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La télémédecine dans le droit commun dès 2019 pour lutter contre les déserts médicaux - Décider et Entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Chutes de neige et panique à bord: l’action publique devient obsolète en France

Les chutes de neige apportent toujours leur lot de marronniers: transports bloqués, routes impraticables, pagailles en série, même avec quelques...

Fermer