Marine Le Pen et le Rassemblement National déjà « trollés »

Alors que Marine Le Pen vient à peine d’annoncer le nouveau nom de son parti, les domaines internet auxquelles elle pourrait prétendre sont victimes de « blagues numériques ». 

Internet est vraiment un outil formidable. Alors que Marine Le Pen bataille pour renommer son parti politique, quelques surprises sont déjà présentes sur le net lorsque l’on recherche les possibles futurs noms de domaine.

« Rickrolling » et redirection sur la France Insoumise

Ce dimanche, Marine Le Pen révélait au congrès du FN que le nouveau nom du parti serait « Rassemblement National ». Seulement, c’est tout un imbroglio juridique qui s’est lancé, ce nom étant déjà la propriété de Frédérick Bigrat. Fort heureusement, les droits liés à ce nom avaient été cédés quelques semaines plus tôt.

Mais lorsque que l’on recherche « rassemblementnational.fr », on nous informe que le nom de domaine est encore disponible. Logiquement, Marine Le Pen pourrait donc l’acheter. Mais la surprise vient d’ailleurs.

Quand on recherche « rassemblementnational.com« , on est directement redirigé sur le clip « Never Gonna Give You Up » de Rick Asley. Dans le jargon Internet, on parle de « Rickroll », une blague où l’internaute est redirigé vers le clip en question via un lien qui semblait être en rapport avec ce qu’il souhaitait consulter.

Mais la blague va encore plus loin. Quand on recherche « lerassemblementnational.com » ou « lerassemblementnational.fr« , nous ne sommes plus redirigé vers le clip des années 80 mais vers la web-télé « Le Média », réputée pour être proche de La France Insoumise. 

Nous avons réussi à entrer en contact avec l’un des « trublions du net » derrière cette blague. Cette derniere nous a affirmé n’avoir « aucune revendication. Il s’agit d’une simple blague. Le domaine rassemblementnational.com était à vendre mais très cher. Lerassemblementnational.com n »était pas réservé. » Alors que le domaine a donc été acheté pour un an, Melissa* nous informe aussi « qu’il n’y aura aucune suite à ce geste.« 

De son côté, Numérama explique que les noms « rassemblementnational.fr » et « rassemblement-national.fr » ont été respectivement réservés chez OVH les 3 mars et 7 mars 2018. Mais en attendant que les deux sites soient actifs, nombreuses sont les personnes qui devraient être « rickrollées ». 

L’article à été mis à jour le jeudi 15 mars 2018 à 11h15 après être entré en contact avec l’un des responsables de ce gag. 

Son prénom a été modifié pour préserver son anonymat.

1 commentaire sur Marine Le Pen et le Rassemblement National déjà « trollés »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
SNCF: le gouvernement bousculera-t-il les réticences de l’État profond?

Pour la SNCF, la semaine qui s'annonce est cruciale: ce mercredi, le gouvernement doit dévoiler son projet de loi d'habilitation...

Fermer